Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les assassins persistent impunément, quelles réactions autre que verbale du côté des VRP du syndicalisme officiels ?

Sur la carte ci-dessus est recensé, à partir des données des associations et des articles de presse, 31 accidents mortels dans les usines textiles du Bangladesh depuis 1990, majoritairement des incendies. Au final, le bilan macabre s'élève à plus de 1 700 morts.

Sur la carte ci-dessus est recensé, à partir des données des associations et des articles de presse, 31 accidents mortels dans les usines textiles du Bangladesh depuis 1990, majoritairement des incendies. Au final, le bilan macabre s'élève à plus de 1 700 morts.

Ce mercredi 9 octobre, un incendie dans une usine du groupe Aswad Knit Composite, dans la banlieue de Dacca au Bangladesh, a fait sept morts, selon la police (bilan hélas et coup sur que provisoire). Cette usine fabriquait des vêtements pour de grandes marques occidentales, comme les ateliers qui ont brûlé lors de l'effondrement en avril du Rana Plaza, où 1 129 personnes ont trouvé la mort.

 

Notons avant de continuer qu'en moins de deux heures l'information à disparu du chemin de fer internet du Monde alors que vous saurez tout en feu continu de la querelle Sarko Fillon et sa médiatisation pour savoir qui tient la corde pour casser pire queBlummollet (et il y aura du boulot pour faire pire) les garanties sociales en France.

 

Les agences de presse commencent à distiller les informations au compte goutte mais parmi celles qui traversent les filtres, ceci :

 

Les pompiers ont lutté toute la nuit contre le feu qui a ravagé l'immeuble de deux étages qui continuait de se consumer par endroits en début de matinée. L'incendie fut tellement intense que l'identification de la plupart des corps retrouvés est impossible.

Selon des ouvriers, le feu semble avoir été déclenché par un problème sur une machine à tricoter qui avait déjà pris feu à plusieurs reprises dans le passé. La plupart des 3 000 employés de l'usine avaient déjà quitté leur travail au moment du déclenchement de l'incendie, selon le responsable de la police. Selon des documents, l'usine fabriquait des vêtements pour l'américain Gap, le britannique Next, le suédois H&M, l'australien Target et le français Carrefour. Un livret d'échantillons de la marque George (groupe Walmart) a aussi été repéré.

 

A quoi servent la CSI, la CES, et ses organisations affiliées si l'odeur des corps cramés persistent à baliser les territoires de leur mondialisation sans que rien ne soit fait contre les donneurs d'ordres es qualité, ici, les mêmes qui veulent imposer la déréglementation totale de l'organisation du travail et qui liquident les emplois industriels dans leur "pays d'origine" ?

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article