Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le bricolage dans les chiffres, la faute à SFR

le bricolage dans les chiffres, la faute à SFR

Avec l'article de Roger (les-chiffres-d'août-du-chômage-étaient-faux-de-chez-faux ) et celui qui suit de l'UL CGT d'Alès (La-baisse-des-chiffres-du-chomage-c-est-simple-comme-un-coup-de-fil-)  nous aurons fait efficacement le tour du problème.

 

 

 

Juste un mot comme çà, en passant, heureusement que ce n'est pas SFR qui a le marché du ministère de la défense, avec les bugs il y aurait combien de morts en Syrie ?

 

Mais bon, Le Drian aurait pris acte de l'incident, Dassault et la DCAN auraient présentés des excuses même si le (i)radiés à l'uranium appauvrit* n'auraient pu les recevoir. C'est cela les joies et les risques de la concurrence.

 

 

 

UN « BUG INFORMATIQUE » CHEZ L'OPÉRATEUR SFR A FAIT BAISSER LE NOMBRE DE CHÔMEURS EN AOÛT !!! LE (MAUVAIS) GAG !

 

Mercredi dernier, l'annonce en avait surpris plus d'un. Après 27 mois de hausse consécutive, la courbe du chômage s'était enfin inversée brutalement et considérablement au mois d'août ! Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans activité) inscrits à Pôle emploi était passé à 3 235 700 au mois d'août, soit 50 000 de moins qu'en juillet (-1,5%), selon les chiffres dévoilés par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares). Une baisse de cette ampleur n'avait pas été vue depuis près de 13 ans pour la catégorie A. C'était une énorme surprise....

 

MAIS C'ÉTAIT FAUX !

 

Surprise ce lundi : Pôle emploi et la Dares revoient ces chiffres à la hausse. Dans un communiqué, ils expliquent qu'une panne informatique chez l'opérateur SFR a empêché de nombreux demandeurs d'emplois d'actualiser leur situation. Ces derniers n'auraient en effet pas reçus de messages de rappel. Par conséquent, il n'y aurait pas eu en août 50 000 demandeurs d'emplois de catégorie A en moins, mais plutôt entre 22 000 et 29 000 (et encore ils n'en sont pas sûrs !). En tenant compte des personnes en activité réduite, la baisse est aujourd'hui « évaluée » entre « 22.000 et 31.000 » personnes, contre les 62.700 annoncés la semaine dernière. Jusqu'au prochain démenti ?

 

 

LE MINISTRE SAPIN « PREND ACTE »

PÔLE EMPLOI « PRÉSENTE SES EXCUSES »

 

 

Dans un communiqué lundi, le ministre du Travail Michel Sapin « prend acte de cet incident et de l'évaluation de son impact sur la baisse observée en août ». De son côté, Pôle emploi « déplore cet incident, présente ses excuses aux demandeurs d'emploi concernés » et assure que ça n'aura « pas de conséquences pour eux notamment quant à leur indemnisation ». Un porte-parole de Pôle emploi a pour sa part reconnu que « 6.000 à 7.000 demandeurs d'emploi ont vu leur allocation versée avec un léger décalage » en raison du bug. Merci qui ? Selon les investigations menées par Pôle emploi, SFR a connu « une grave défaillance dans l'acheminement d'une partie des messages de relance » (SMS et message vocaux) envoyés par Pôle emploi aux demandeurs d'emploi pour qu'ils actualisent leur situation. Ces messages sont normalement envoyés « 5 jours avant l'échéance d'actualisation aux demandeurs d'emploi qui n'ont pas encore effectué leurs obligations de déclaration », précise le communiqué.

 

AUTREFOIS ON RADIAIT À TOUT VA POUR QUE LES CHIFFRES NE REFLÈTENT PAS LA RÉALITÉ ! AUJOURD'HUI VOICI VENU L'ÉPOQUE DES BUGS ! FACILE ! VIVEMENT UNE RÉAPPROPRIATION PUBLIQUE DU SECTEUR DES TÉLÉCOMS !

 

Le fait est qu'aujourd'hui l'État n'a plus les moyens humains de sa politique : il n'a plus la maîtrise des réseaux. Il n'est plus capable de produire ses statistiques en interne. La mode des privatisations, du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, de faire la chasse à l'emploi dans les grandes entreprises, de ne pas embaucher l'apprenti reçu, et de tout sous-traiter, est passée par là ! Chez les opérateurs de télécoms la signature de marchés avec toujours le "moins disant" semble avoir produit un nouvel effet. C'est vrai que l'on tire les prix chez les opérateurs depuis que Free a été autorisée à ouvrir son réseau mobile (En vampirisant le réseau Orange tout de même !). Et cela a produit des vagues de licenciements chez ses concurrents... notamment SFR !

 

Quand est-ce que l'on réalisera que lorsqu'on soumissionne en dessous du prix proposé par les concurrents, c'est que celui qui fait cette proposition fait des économies quelque part : emplois, compétences, délocalisation, insuffisance des contrôle, etc. => Quand le fric ne conduira pas la politique des entreprises ! Autrefois l'État avait ses bataillons d'informaticiens fonctionnaires qui, avec des moyens bien moins importants qu'aujourd'hui, étaient capables d'acheminer les relances et de produire des statistiques fiables. C'était l'époque du réseau ultra solide de France Telecom et de la Poste, à l'époque administration des PTT. Aujourd'hui c'est fini ! Aujourd'hui les réseaux sont de plus en plus fragiles. Les logiciels sont testés une fois mis sur le marché. Et les actionnaires des opérateurs de réseau se goinfrent sur le dos du contribuable !

 

VOICI POURTANT UN NOUVEL INCIDENT QUI DÉMONTRE ENCORE QUE LA CGT EST DANS LE VRAI LORSQU'ELLE REVENDIQUE LA RÉAPPROPRIATION PUBLIQUE DU SECTEUR DES TÉLÉCOMS ! ET PENDANT CE TEMPS LÀ LE CHÔMAGE CONTINUE !

 

Tout le monde est en capacité de mesurer tous les jours que le chômage ne régresse pas : pas un jour qui ne soit marqué par des licenciements ! Pas un jour où l'on apprenne la fermeture d'une entreprise ! Quant aux grands groupes ils font la grève de l'embauche (Veolia, Vinci, Orange, SNCF, etc.)

 

ET PENDANT CE TEMPS LÀ LES PATRONS SE GAVENT D'EXONÉRATIONS DE COTISATIONS SOCIALES, D'ALLÈGEMENTS DE TOUTES SORTES, DE CADEAUX FISCAUX, ET. LE DERNIER CADEAU EN DATE C'EST LE PACTOLE QUE CONSTITUE LE CRÉDIT D'IMPÔT COMPÉTITIVITÉ EMPLOI (CICE) QUI VA COÛTER AU CONTRIBUABLE LA BAGATELLE DE 20 MILLIARDS D'EUROS, SANS CONTRÔLE ! TOUT CELA NE MARCHE PAS ...TOUT EST À REVOIR

 

 

* La Canaille a mis le temps mais a enfin compris : "on" enrichi l'uranium pour fabriquer des bombes qui théoriquement ne doivent pas servir, faire des centrales nucléaires qui devaient nous préserver de l'appétit des compagnies pétrolières et du tout pétrole. Ensuite une fois l'uranium utilisé ou usé, "on" l'appauvrit pour faire des munitions pour bombarder les récalcitrants et permettre aux compagnies pétrolières (qui entre temps entrent dans le capital d'EDF privatisée) de partir à la conquête des gisements de pétrole. CQFD

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Avant c'était la poste qui buggait, sur RMC ce sont les chomeurs fainéants qui ont l'affront d'oublier qu'ils ont des obligations. Etrangement aucun chomeur n'a été auditionné. Moi je vous dis " cherchez à qui celà peut profiter? " car il y a profit : c'est la rentrée, pour la prime scolaire, les dossiers d'inscription (cantine, garderie, sports....), la CMU,.... pour les dossiers il faut l'attestation de chômage parfois même sur trois mois sinon la CAF et autres services ne versent rien, il faut régulariser. Alors versement chômage retardé, prestations de même, ça en fait de l'argent qui travaille et qui rapporte à qui? Serais-je mauvaise langue! attendez le versement de la prime de Noël, informez-vous et constatez (à moins que Noël n'existe plus)! Aline