Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brignoles, s'il fallait une preuve de plus

Brignoles, s'il fallait une preuve de plus

À l'issue du premier tour de la partielle de Brignoles, le PS plus prompt à construire une fausse digue UMPS qu'à se demander le pourquoi de ce résultat s'est fendu d'un communiqué qui éclaire sa stratégie :



"Le PS appelle "à faire barrage au FN dimanche prochain lors du second tour", affirmant que "le score de l'UMP montre qu'il n'y a pas d'appétence pour l'opposition". "La droite devrait comprendre qu'à force d'ouvrir la porte au vocabulaire et aux thématiques du FN, une partie de ses électeurs s'y engouffrent dès le premier tour", avertit le Parti socialiste.



Comprenne qui pourra le sens de l'écume des mots et la profondeur de la pensée.

Par contre ce qui reste clair c'est qu'une fois de plus la politique de la social-démocratie fait le lit de l'extrême droite et que les choix de Valls au plan anti-humain et de Moscivici au plan économique, les rodomontades de Blummollet au plan international les conduisent à s'y vautrer.

Dans tous les pays de l'UE se dessine une stratégie d'union de la droite classique avec les socio-démocrates pour une gestion de la crise au nom des menaces des extrêmes qui a besoin d'un repoussoir ici joué par le "f-haine" pour continuer les cadeaux au capital.

Pas question pour la Solfélysée de regarder comment sa politique conduit à ces résultats droits dans leurs bottes le PS nous la joue Ebert, Daladier et autres se construisent un mot d'ordre calamiteux : "plutôt laisser faire LePen qu'au MEDEF faire de la peine".

Alors que le budget 2014 empile les coups portés au pouvoir d'achat, le gouvernement dans l'après-midi annonce renoncer à toute mesure fiscale contre les profits des grands groupes. Voilà comment les choix du pouvoir servent d'engrais à la croissance des plantes toxiques d'extrême droite.

 

Quant au pécéeffe il appelle au barrage anti "f-haine" après avoir fustigé EELV (qui ne l'a pas forcément volé) mais sans dire un mots sur le pourquoi de ce boulevard ouvert aux droites en course à la surenchère : 

 

"la division à gauche provoquée par la candidate d'EELV et encouragée par de trop nombreux socialistes locaux malgré les prises de position de la direction nationale du PS", qui "prive notre candidat, prive la gauche de l'accès au 2e tour"

 

La question c'est la division ou la politique de droite menée par la majorité au pouvoir et la responsabilité de ceux qui persistent à la carresser dans le sens du poil alors que la colère gronde et que dans ces conditions le "f-haine" n'a qu'à attendre que les mécontents viennent à lui puisque personne ne combat cette politique sur des critères anticapitalistes.

 

Ce qui fait le score du FN, une fois de plus ce n'est pas tant ses voix que le taux d'abstension : 75%. Pourquoi les gens massivement ne vont plus voter ? ils refusent leurs suffrages au PS pour des raisons évidentes, ne vote plus communiste puisque l'idée communiste n'est plus présente et les bourgeois teint en vert jouent leur role de rabatteurs pour la droite.

 

La responsabilité du PS est première mais si ceux qui se posent comme étant de gauche avait le courage de l'affronter à partir des valeurs qu'ils prétendent incarner, la droite et son extrême ne disposeraitent pas d'un tel boulevard.

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Analyse que je reprends entièrement. Mon article sur Brignoles dans mon blog ne constate que la chute des valeurs de justice et de progrès social, il est vrai.
@+
Roger
C
De toute façon nous n'en sommes qu'à de premières analyses.
Je prépare une note du c@rnet sur l’abstention.et la montée du score du f-haine