Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voila pourquoi ils l'ont assassiné :

http://static.euronews.com/images_news/img_606X341_0902-belaid-funeral-rage-unrest-tunisia.jpg

 

Sans hésiter, La Canaille va piller cette page de "canempechepasnicolas" lien tant il estime indispensable d'en élargir le champ des lecteurs : 


Voici quasiment le dernier texte officiel écrit par Chokri Belaid. Chacun pourra voir qui commandite et qui à qui profite le crime.


Lisez cette somme de culture et d'humanité qui démontre l'articulation entre les obscurantistes de leurs pourvoyeurs de bûchers liés historiquement à ceux qui allumèrent et tentent encore ici de rallumer les notres.


A croire (croyance ou intime conviction?) que Valls n'a fait sa sortie chargée de suffisance et de colonialisme que pour permettre aux salafistes de tenter de reprendre l'initiative pour continuer leur sale boulot que le peuple tente de stopper. 

 

 

C’est de nos enfants qu’il s’agit ! 

 

M. Chokri Belaid


 

Ce sont nos enfants et ils devraient rappeler à M. Ghannouchi sa propre jeunesse. Quand on ouvre nos lieux de cultes, nos mosquées légitimement édifiées pour adorer le Dieu unique…

Quand à Tunis on «  autorise des agents », à la solde de criminels US et de l’entité sioniste d’y pénétrer dans le but d’embrigader nos jeunes gens, avant de les «  envoyer se faire tuer en Syrie » pour défendre un projet qui n’est pas le leur…

Quand on laisse notre pays ouvert à ces voix venues de l’Orient ; ces voix prétendument pieuses, alors qu’elles n’appellent qu’à la « fitna » [sédition, révolte, émeute d’après Wikipédia] et aux illusions…

Quand dans notre pays – le pays de Yadh Fadhel Ben Achour [2], le pays des réformes, du progrès, de la prestigieuse mosquée Zitouna [3] et de son université/ [4] - on laisse entrer ces tenants de la fitna et de l’ignorance… venus aussi des montagnes de Tora-Bora et d’ailleurs…

Quand on les laisse prêcher la violence dans les mosquées et les universités de Tunis… s’adonner à la violence… s’accaparer les prières du Vendredi… prononcer leurs discours incendiaires pour inciter à la zizanie, aux assassinats, aux blasphèmes, à la discorde entre nous, et à la négation de notre identité tunisienne… on oublie qu’ils ne savent rien de la Tunisie !

Ils ne savent rien des valeurs de la Tunisie, vieille de 3000 ans. Ils ne savent rien de Mohammed ben Arafa al-Werghemmi [1316-1401] qui fut le premier à interdire l’esclavage. Les Américains et les Britanniques n’en savent rien !

Ils ne savent pas que cette région du monde a donné la première Constitution et la première Démocratie du temps de « Carthage ». Ils ne savent pas que la première Constitution du monde musulman et de la patrie arabe date de «  Ahd El-Aman » [Pacte de sécurité-1857] et que ce pays a fondé la première centrale syndicale sous la présidence de Mohamed Fadhel Ben Achour [1946].

Ils ne savent rien de rien !

Et les voici qui nous apportent les prêcheurs de la fitna et de l’ignorance, pour nous prendre nos enfants, leur laver le cerveau, les armer, les corrompre de leur argent ; jusqu’à ce que l’on découvre que c’est «  une affaire montée par des Services du renseignement », pour la mise à exécution d’un projet US-sioniste !

Oui… «  Le projet qui consiste à partager la Syrie » en de multiples petits états divisés sur des bases ethniques : un état pour les Sunnites, un état pour les Alaouites, un état pour les Druzes, un état pour les Chrétiens… Idem pour le Liban, etc.

Où est-ce que tout cela nous mène ?

Cela nous mène à offrir une légitimité à l’entité sioniste en tant qu’État juif.

L’État n’est plus que religieux !

Nous ne pouvons plus parler ni de patrie, ni d’union ! Nous ne sommes plus affiliés ni à la patrie, ni à la citoyenneté, ni à l’équité !

Nous ne sommes plus fidèles à nos pays ! Nous ne pouvons plus penser « Al dine lil’Lah wal watan lil’jamih » [ La religion pour Dieu et la patrie pour tous] !

Observez où tout cela nous a déjà mené aujourd’hui. Observez notre jeunesse délibérément égarée ; le responsable de cet égarement étant «  un gouvernement mêlé à certaines transactions », transactions qui sont la cause de la transformation des maisons de Dieu en lieux d’endoctrinement.

Et, c’est notre peuple qui en paie les frais aujourd’hui ! De jeunes adolescents, sans éducation, sans savoir, et sans expérience. Il a suffi d’une «  fatwa » lancée par un individu installé sous un « climatiseur » en Orient, en Arabie saoudite, ou au Qatar, capitale de la normalisation avec l’entité sioniste, pour que nos enfants, la chair de notre chair, aient à en payer les frais !

Chokri Belaid

 

Texte original : vidéo / Truth about Syria, publiée le 06/02/2013

شكري بلعيد و حديث غاية في الأهمية عن سورية

http://www.youtube.com/watch?v=ql4HxWHBEEU&fb_source=message

Vidéo transcrite et traduite de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal pour Mondialisation.ca

 

Notes :

[1]Tunisie : le premier ministre va dissoudre le gouvernement

http://www.lefigaro.fr/international/2013/02/06/01003-20130206ARTFIG00386-l-assassinat-d-un-opposant-attise-la-colere-en-tunisie.php

[2] Yadh Ben Achour

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yadh_Ben_Achour

[3] Université de Zitouna

http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_Zitouna

[4] Mohammed ben Arafa al-Werghemmi

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ibn_Arafa

Valls, sans jamais parler des allinaces au plus haut sommet que la France entretient avec les ortgabisateurs de tyoute la mouvance a cru bon de déclarer parlant de pays indépendants en citant notamment la Tunisie et l'Egypte, "un fascisme islamique qui monte un peu partout".
Sauf que Chokri Belaid démontrait autour de la Syrie la connivence entre la France l'Angleterre et les USA avec les sergents recruteurs dans les mosquées de Tunis téléguidés par les alliés quataris et saoudiens de Valls pour fournir des troupes aux milices salafistes.
Voila pourquoi ils l'ont fait taire. 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

RBOBA 10/02/2013 15:14


Cette dernière déclaration avait déjà été publiée sur le site du Comité Valmy. J'en avais donc déjà eu connaissance.