Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Théatre" des opérations qui n'est pas un opéra de 4'sous

 

 http://s1.lemde.fr/image/2013/03/15/534x267/1849117_3_5cea_la-france-et-le-royaume-uni-ont-appele-leurs_9c8c29dd0f0f862d1b6915626e2646de.jpg

Prologue de cette mauvaise pièce :

« comment le Quai d’Orsay pourrait-il justifier une intervention militaire pour éradiquer les islamistes du Nord Mali, alors qu’il contribuerait à les installer au pouvoir en Syrie »

 

ouverture :

Rappel que l'ONU et le conseil de sécurité interdisent la fourniture en arme et soutien militaire aux membres de la rébellion syrienne.

Rappel que la majorité des membres du conseil de sécurité ont entretenu jusqu'à récement ou entretiennent toujours des relations avec le gouvernement, certes peu fréquentable mais légitime en terme de droit international, de la Syrie

 

Acte 1 :

Armes lourdes, Syrie, ONU

Syrie: l'ONU sanctionne deux sociétés iraniennes pour livraison d'armes

Créé le 20-12-2012 à 23h55 - Mis à jour à 23h55

NEW YORK (Nations unies) (AFP) - Le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU a imposé jeudi des sanctions à deux sociétés iraniennes pour livraison d'armes à la Syrie, selon un communiqué des Nations unies.  [...] Une résolution de l'ONU adoptée en 2007 interdit à l'Iran d'exporter des armes sous peine de sanctions, en particulier un gel des avoirs.  [...] Selon l'ambassadrice américaine à l'ONU Susan Rice, les deux firmes sont lourdement impliquées dans le trafic d'armes, y compris à destination de la Syrie et ont fourni à Damas des fusils d'assaut, des mitrailleuses, des munitions, des obus de mortier et d'autres armes.  [...]

 

 

Acte 2

 

Vingt-et-un observateurs de l’ONU ont été enlevés mercredi sur le plateau du Golan. Les motivations des ravisseurs, qui s'en sont pris à une organisation de paix, laissent songeur.

Vingt-et-un observateurs de l’ONU, faisant partie d'un détachement de 300 agents philippins en mission pour la Force chargée de l'observation du désengagement sur le Golan (FNUOD), ont été enlevés, mercredi 6 mars, par un groupe de rebelles syriens sur le plateau du Golan. Un rapt inédit en Syrie.

 

Entracte :

DOHA - Un religieux modéré, cheikh Ahmad Moaz Al-Khatib, a été élu dimanche soir à Doha président de la nouvelle Coalition nationale regroupant la plupart des composantes de l'oposition syrienne.


http://www.lexpress.fr/pictures/935/478970_des-dissidents-syriens-reunis-a-doha-au-qatar-le-11-novembre-2012.jpg

 

Si le gouvernement de Barack Obama refuse d'armer l'opposition syrienne, le nouveau patron de la diplomatie américaine a donné implicitement son aval aux livraisons d'armes aux rebelles effectuées par des pays du Golfe. Il a aussi exprimé sa confiance dans le fait que les armes envoyées par ces pays tombent effectivement entre les mains d'opposants "modérés", répétant que les Etats-Unis ne livraient pas d'armements aux insurgés. M. Kerry avait promis à l'oppositionpolitique syrienne 60 millions de dollars d'aide et une assistance directe, mais non létale, aux rebelles sur le terrain.


Acte 3 :

 

Reuters | 15/03/2013 | 06h08

SYRIE

Le premier contingent de rebelles syriens formés en Jordanie par l'armée américaine et des responsables du renseignement à l'utilisation d'armes antiaériennes et antichars ont terminé leur entraînement et repartent en Syrie pour combattre, a annoncé jeudi un dirigeant rebelle.

Selon ce responsable, l'essentiel du premier groupe de 300 combattants en provenance du sud de la Syrie ont fini leur entraînement et d'autres arrivent pour être formés à leur tour.

 

"C'est une question sensible comme vous le savez, mais, oui, l'armée américaine et les services secrets entraînent une partie des rebelles", a dit ce responsable sous le sceau de l'anonymat, confirmant une information parue la semaine dernière dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel et d'autres médias.


 

 

Acte 4 :

 

 

 

décor : (lien avec Le soir de Bruxelle et déclaration de Blummollet)

 

Paris et Londres vont demander d’avancer la prochaine réunion de l’Union européenne sur l’embargo sur les armes pour la Syrie et, à défaut d’unanimité, décideront à titre national d’en livrer aux rebelles, a annoncé jeudi le chef de la diplomatie française.

La France et la Grande-Bretagne demandent  " aux Européens, maintenant, de lever l’embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre ", a-t-il déclaré à la radio France Info. À défaut de l’unanimité requise à l’Union européenne pour lever cette mesure, Paris et Londres prendront la décision de livrer des armes, car la France  " est une nation souveraine " a précisé le ministre.


Final :

 

En pointe dans le combat contre Bachar el-Assad « les Qatariens veulent acquérir des armes auprès de leurs partenaires occidentaux pour les livrer aux rebelles. A qui vont-ils s’adresser ? A leurs amis français. Au cours d’une rencontre à l'automne 2012 entre François Hollande et Hamad Bin Jassem (le premier ministre du Qatar, ndlr), le président de la République aurait confirmé les opérations clandestines engagées entre les services français et qatariens en appui à l’opposition syrienne.

Au ministère de la Défense, on a pris acte de la demande qatarienne de fournir du matériel – appareils de vision nocturne, radios – pour les insurgés. Paris a déstocké des centaines de pièces. Soucieux de pouvoir écouter les conversations des rebelles, les techniciens français ont reconfiguré les appareils radio réclamés par les opposants à Assad. Tout cela a bien sûr coûté de l’argent : environ 14 millions d’euros, selon un membre de l’état-major. Peu importe, il s’agit d’aider les combattants de la liberté syriens. Problème : lorsque la marchandise a été prête, les Qatariens n’ont plus voulu payer la facture. Mi-janvier 2013, au ministère de la Défense, nombreux sont les militaires français à l’avoir mauvaise contre Doha. Que faire ? « C’est tout le problème », soupire l’un d’eux. « Vous savez, on ne peut rien refuser au Qatar ». Fin de citation.

Après l'appel de François Hollande à armer les insurgés, Paris a donc rejoint Doha sur cette ligne combattante. Mais dans la pratique, l'acheminement des armes aux "bons rebelles" risque de poser d'inextricables problèmes. Nous y reviendrons. (Ch Chenot et G Malbrunot in le Figaro blog 15/03/2013)

 

 

Epilogue :

http://rawaddict.fr/wp-content/uploads/2013/01/photo-de-lannee-2012-Unicef-Alessio-Romenzi.jpg

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

RBOBA 15/03/2013 19:15


Pour info et plus si affinité, il y a mercredi 20 mars à 18h30 au siège du PCF, une "soirée de solidarité avec le peuple syrien" avec entre autre, comme invité, Basma Kodmani, qualifiée
de politologue (membre du Club Bilderberg) e le représentant du CNS et d'autres encore.


Mercredi 26 mars, à 20 h, à la FIAP, rue Cabanis, une Franco-Syrienne rapportera toute une série de témoignages sur ce qui se passe réellement en Syrie.