Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suite du débat "correspondance", un petit tour par Chypre

http://a405.idata.over-blog.com/0/32/46/53/illustration19/carte-chypre.jpg

 

 

Trois députés du PGE, dont Jean-Luc Mélenchon, votent au parlement européen une résolution de Cohn-Bendit soutenant la partition de Chypre.

Plusieurs p@ges du c@rnet depuis sa création rappellent comment la partipation de lîle, état souverain, s'est faite avec la bénédiction de l'OTAN qui s'est vue offrir ainsi un porte avion supplementaire pour viser les champs de pétroles du Moyen orient et controler les espaces maritimes et aériens menant aux Balkans.


Deux élus qui ont soutenu cette résolution voté par JLM sont membres de partis partenaires aussi historiques qu'actifs du PCF.


Canaille le Rouge ne dit pas que le PCF a voté cette résolution (il a voté contre) mais que tout cela entretient plus que la confusion sur les orientations du PGE et donc participe à l'effacement du PCF du débat sur ces question sur le territoire national.


Cela met à coté des poils du balais celui là même qui appelle à ce qu'on l'aide à en tenir le manche.


 

http://www.crwflags.com/fotw/images/g/gr%7Dkke1.gif

Communiqué du Parti communiste grec (KKE) 

 

Dans le cadre des débats sur le rapport sur les progrès de la Turquie, la semaine dernière au Parlement européen, le Groupe des Verts, représenté par Daniel Cohn-Bendit, a dénoncé chez l'UE une absence de pression suffisante sur Chypre pour la réunification.

 

Il a donc proposé un amendement qui exigerait du président du Conseil européen « d'inviter deux observateurs pour représenter la communauté turco-chypriote au Parlement européen, dans la perspective des prochaines élections européennes de 2014 ».

 

Dans le fond, cela légitime de fait la partition de Chypre. L'amendement a été rejeté par 412 voix (dont celles des 2 députés du KKE – suivis par les députés communistes au Parlement) et 135 pour.

 

Parmi les voix « pour » se trouvaient des dirigeants de premier plan du Parti de la Gauche européenne (PGE), Jean-Luc Mélenchon et Younous Omarjee, du Front de gauche français, ainsi que le député allemand de « Die linke », Jurgen Klute, démontrant concrètement qu'ils soutenaient dans les faits la partition de Chypre en reconnaissant l’État fantoche et en faisant pression pour un nouveau « plan Annan ».

 

Voilà une preuve du rôle dangereux que jouent le Parti de la gauche européenne et l'opportunisme international, des forces dites « de gauche » qui se révèlent être des forces qui servent les intérêts du capital et bafouent ainsi la lutte historique et juste du peuple chypriote.


Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

NdT : la résolution en question sur la Turquie va bien plus loin, elle consultable ici (http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+MOTION+B7-2013-0162+0+DOC+XML+V0//EN), elle comprend notamment un appel à ce que l'UE soutienne :

 

  • les nouvelles relations établies entre la Turquie et Israel ;

  • la politique de « soutien à la démocratie » menée par la Turquie chez ses voisins du Sud, avec plusieurs références à son implication dans la guerre civile en Syrie ;

  • son rôle dans la lutte contre l'immigration clandestine, en particulier moyen-oriental, à destination de l'UE ;

  • sa politique de démocratisation, en dépit de nombreuses réserves émises, au moment même où nos camarades communistes et progressistes en Turquie s'inquiètent d'une dérive islamiste et autoritaire justement ;

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article