Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Schizophrénie politique et souscription

http://www.rhonefm.ch/multimedia/images/img_traitees/2011/03/schizo__temps_arret_normal.jpg

 

Comme un certain nombre d'entre vous, Canaille le Rouge a reçu un message de Gille Mercier commantant sa surprise devant une signature sur un tract distribué lors de la manif du 1er mai.

Après avoir à mon tour mis ce texte à votre disposition,  La Canaille vous donne rendez vous dans les lignes suivant ce texte  pour creuser un peu ce sujet.

 

Gilles Mercier

 

A la manif du 1er mai, on me remit un tract du Collectif Roosevelt intitulé « Même sans croissance, il y a des solutions ». Avec 5 millions de chômeurs, était-il écrit, miser sur le retour de la croissance n’est plus possible. Afin d’en finir avec le chômage, il était proposé de partager le travail et les salaires).


Le Collectif Roosevelt ( http://www.roosevelt2012.fr/) est composé de personnalités sociale-démocrates, Jean Marc Ayrault, Arnault de Montebourg, maintenant au gouvernement, du défunt Stéphane Hessel, de Jean Daniel (fondateur du Nouvel Observateur,) de Michel Rocard (que l’on ne présente plus) de Susan George (fondatrice d’Attac dont elle a été vice-présidente) de Roland Gori (président de l’association Appel des appels), d’Aurélie Trouvé (coprésidente d’Attac), Joël Decaillon représentant la CGT à la CES dont il a été le Secrétaire général adjoint, Gilbert Mitterrand, Jean Gadrey (théoricien de la décroissance), et bien d’autres encore dont….. Cynthia Fleury, chroniqueuse au journal l’Humanité !


Madame Cynthia Fleury est professeur de philosophie politique à l’Université américaine de Paris chercheur au Museum d’Histoire naturelle, maitre de conférences à l’Institut Politique de Paris et chargée d’enseignement à l’Ecole polytechnique. Voilà pour le coté professionnel ! (référence Wikipédia).


Hormis de militer pour le partage du temps de travail au sein du Comité Roosevelt, Madame Cynthia Fleury, est membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot. Fondation sous la tutelle du capital et de l’Etat puisqu’à son conseil d’Administration siègent notamment la société l’Oréal, TF1 et Véolia environnement, en tant que membres fondateurs, le gouvernement est représenté par le ministère de l’écologie.

 

Ce lien étroit entre la fondation et les forces dominantes s’est traduit par la nomination comme « envoyé spécial du président de la République pour la planète » de Nicolas Hulot. Le président du Conseil scientifique est Pierre André Gouyon, membre fondateur du CRIIGEN et conseiller de Corinne Lepage. Les scientifiques membres de ce conseil ne font pas partie de ceux qui s’opposent à l’assujettissement des organismes de recherche et des universités au pouvoir politique et au patronat. C’est donc fort logiquement que la Fondation s’est transformée cette année enthink tank, en groupe de pression, donnant une caution scientifique à l’idéologie des forces dominantes sous couvert du développement durable.


Mme Cynthia Fleury est aussi membre du comité exécutif et présidente du Conseil d’orientation d’un autre think tank social-démocrate intitulé « Europa Nova ». Au Conseil d’administration, nous trouvons Jean d’Arthuis membre du comité exécutif du Fonds stratégique d’investissement, de Louis Dreyfus PDG du groupe de négoce multinational éponyme, de Matthieu Pigasse, directeur général délégué de la banque Lazard, ainsi que propriétaire du magazine Les Inrockuptibles, et actionnaire du journal Le Monde et du Huffington Post etc…

 

(http://www.europanova.eu ).


Dans un très récent article paru dans « la Croix » intitulé « Nous, Européens, unissons-nous politiquement et socialement »

 

http://www.la-croix.com/Actualite/Europe/Cynthia-Fleury-Nous-Europeens-unissons-nous-politiquement-et-socialement-2013-04-26-953284

 

Madame Cynthia Fleury prône une Europe fédérale en se réclamant de Jacques Delors et de Michel Rocard !



Alors, la chronique de madame Cynthia Fleury à l’Humanité, une erreur de casting ou une ligne éditoriale ?

Intrigué par la question, profitant d'un moment de liberté, Canaille le Rouge est aller voir de plus près du côté de cette galaxie "Europa nova".

D'abord, son but :

"A l’origine, Europa Nova est un collectif de citoyens engagés pour faire avancer le débat 

sur l’intégration européenne et l’intérêt général européen."


Il est évident que ce qui reste de lecteur régulier de l'Humanité ayant fait campagne pour les NON à Maastricht et celui de 2005, contre le traité de Lisbonne vont être ravis d'apprendre que leurs efforts servent à donner une tribune et à rémunérer une activiste de la cause qu'ils combattent.


Mais en avançant un peu plus, et là un certains Le Hyarric va certainement devoir venir leur donner des explications, nous retrouvons dans le comité stratégique de ce machin un coktail suffisament exotique pour qu'il soit porté à la connaissance des lecteurs du titre qui se prétend toujours être celui du journal de Jaurès.


Nous avons envie de reprendre la bonne vieille formule de la presse résistante d'il y a 3/4 de siècle, "une fois ceci lu, ne le jettez pas faites le circuler".

 

la liste est assez croquignolette :

Yves BertonciniSecrétaire général de Notre Europe

Baudouin BollaertAncien Rédacteur en chef du Figaro

Mathilde BouyéResponsable  des affaires européennes chez Terra Nova

Thierry ChopinDirecteur des études à la Fondation Robert Schuman

Sergio CoronadoDéputé EELV

Stéphane CosséMaître de conférences à Sciences-Po et ancien Senior économiste au FMI

Gustavo de AristeguiDéputé espagnol, Porte-parole des Affaires étrangères du Congrès

Bozidar DjelicAncien Ministre de l’économie et des finances (Serbie) l'homme qui a la double nationalité serbe et française  vaut le détour : conseiller aux gouvernements polonais (1991-1992) et russe (1992-1993) sur les privatisations et la réforme du système bancaire "partenaire" pour le cabinet de conseil McKinsey & Company à Paris et dans la Silicon Valley revient ensuite dans la banque en rejoignant le Crédit agricole.

Cynthia FleuryPhilosophe

Louis GautierMaître à la Cour des comptes et professeur de sciences politiques

Charles GrantDirecteur du Centre for European Reform (UK)

Jean-François JametVice-président du Comité; Economiste

Thomas KlauDirecteur du bureau de Paris, ECFR

Enrico LettaAncien Ministre des affaires européennes aujourd'hui (mai 2013) premier ministre en Italie 

Franck LirzinEconomiste

Jacques LubetzkyDirecteur France Bureau Veritas

Christian MandlCEO Maporama  
Christophe SchrammPolicy officer à la Direction de l’énergie, Commission européenne

Emilie TackPolicy officer à la Direction Générale de la recherche, Commission européenne

Shahin ValléeConseiller économique du cabinet d’Herman Van Rompuy

Nicolas VéronSenior Fellow, think tank Bruegel (Belgique)

Wolfram VogelHead of Public Affairs and Communication chez EPEX SPOT SE 


C'est que ce machin accueille du beau linge : Giscard, S Weil , Barnier.

il organise des débats comme celui ci :

« QUELLE PLACE POUR L’EUROPE DANS LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE ? 

6 octobre 2011, Maison de l’Europe

Intervenants :

 Patrice BESSAC, Parti Communiste Français (coucou !)

 Stéphane COSSE, Mouvement Démocrate

 Olivier FERRAND, Parti socialiste

 Philippe JUVIN, UMP

 François Xavier PRIOLLAUD, Nouveau centre

 

 

La Canaille vous offre en prime le lien pour aller voir qui sont les interlocuteurs privilégiés de ce machin dont l'utilité principale est d'organiser le quadrillage idéologique pour pousser au renoncement pour le mouvement populaire.[ici Europa Nova, les eurocrates s'adressent à vous :-) ]


En rappelant que madame C. Fleury est vice présidente de'Europa Nova, ET a mandat de chroniquer régulièrement dans les colonnes de l'Huma. Une super nova qui elle pilonne contre les arguments de ceux qui diffusent toujours le journal.


Sauf shizophrénie qui à ce niveau là est plus que menaçante pour toutes les parties prenantes dont bien sur en tête la santé de la philosophe, après qu'Harlem Désir dans le contexte de ce printemps de 2013 vous ait expliqué pourquoi il tient à la survie de l'Humanité, savoir que l'argent collecté dans l'appel à souscrire va servir à rémunèrer de telle intervenante (on n'ose plus parler de journalisme) cela vous donne-t-il encore envie de souscrire ou de sortir de cette spirale destructrice ? Pour ceux qui persistent, ils ne doivent pas y avoir chez eux de problème de pouvoir d'achat.

 

Si des fois les noms précédent vous laissaient dans le doute voila la totalité des joueurs et remplaçants de l'équipe avec leur place sur le terrain... en rappelant dans l'affaire que c'est vous qui servez de citrons.

Bureau :

Guillaume Klossa, Président

Cynthia Fleury, Vice Présidente ; philosophe, enseignant chercheur

Denis Simmoneau, Vice-président ; conseiller diplomatique membre du Comité exécutif de GDF-SUEZ, en charge 

des relations européennes et internationales

Thomas Houdaille, Secrétaire général

Sonia Abecassis, Trésorière

François Vlaminck, Délégué général

Anouche Kechichian, Consultante en communication

Sandrine Louit, Bureau Veritas France 

Mathias Mégy, Journaliste

François-Xavier Priollaud, Conseiller politique Nouveau Centre

Joaquin Munoz, ancien Directeur Max Havelaar France

Guillaume Borie, ancien Président du Parlement européen des Jeunes, Communication externe Axa

Gaëtan Claeys, Assistant parlementaire au Parlement européen

Aymeric Bourdin-Revuz, Fondateur de NECSTEP

Conseil d’administration :

Valérie Decamp, Présidente Directrice générale La Tribune

Louis Dreyfus, Président du Directoire Le Monde

Sophie Javary, Managing Director BNP Paribas

Wojtek Kalinowski, Délégué général République des Idées

Jean-Christophe Menet, Haut fonctionnaire, Union Pour la Méditerrannée

Thomas Philippon, Economiste, Stern, New York

Matthieu Pigasse, Vice-président Banque Lazard

Bernard Ramanantsoa, Directeur général groupe HEC

Fausto Rotelli, Chargé des relations publiques EDF énergies nouvelles

Maria Joao Rodrigues, Ancienne Ministre, Conseillère spéciale de l’UE mais surtout :

 conseillère spéciale du Premier ministre portugais José Socrates chargé de la présidence portugaise de l'Union européenne et du traité de Lisbonne (juillet-décembre 2007). Elle pilote le groupe de haut niveau sur la démocratisation du programme Erasmus et doit rendre en juin 2007 un rapport sur ce sujet à laCommission européenne. Elle a été à l'origine de la stratégie dite de Lisbonne visant à faire de l'Europe l'économie de la connaissance la plus compétitive des grands pays occidentaux

Andreas Schwab, Député européen allemand PPE (parti de Merkel)

Jean d’Arthuys, Investisseur PAI Partners

Sébastien de Gasquet, Directeur du cabinet du Président de Canal +

Peter Sandor, Administrateur Commission européenne chargé de mission de la fondation Robert Schumann.

Sandro Gozi, Député démocrate italien, ancien conseiller de Romano Prodi à la Commission européenne


Espérons que si madame Fleury les invite à la fête de l'huma, elle leur fait au moins payer leur vignette.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article