Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Savoie, ses voix, c'est sans leur voix. Normal, c'est sa voie

Le troll du CAC à rentes s'en va battre les estrades, besoin de renfort, il a été chercher Savoie.

Rapporté par l'Huma de ce jour, ce que l'on a pas vu dans les lucarnes:

 

http://www.humanite.fr/sites/default/files/imagecache/une_article_vertical/lejabypasfini.jpg

HQ :De notre envoyée spéciale à Annecy. 

Les salariées de Lejaby se sont vu refuser l'accès au premier meeting de campagne du candidat Sarkozy, hier soir à Annecy.

Bloquées par des cars de CRS à quelques centaines de mètres de l'entrée de la salle, les syndicalistes ont du se contenter d'une manifestation en marge de la rencontre, qui a rassemblé près 300 personnes, déployant des banderoles "Les oubliées de Lejaby". "S'il est notre sauveur , comme il se présente, de quoi a-t-il peur ?", s'interroge Brigitte Figueroa, salariée du site de Bellegarde.

"Quand je l'entend faire son numéro à la télévision, ça me met dans une colère noire. Cela va bientôt faire un an qu'on se bat. Aucune solution n'a été apporté aux autres sites. Sarkozy a dit qu'il qu'il n'oublierait pas les autres personnes de Lejaby. On l'attend",  explique la syndicaliste de la CGT. Bien décidée à "mener le combat jusqu'au bout", Brigitte se félicite qu'avec ses amies, elles ont tout de même obligé les cars de militants UMP à s'arrêter.

"Ils ont été forcés d'y aller à pied",  raconte-t-elle, les sarkozystes étant accueillis par leurs slogans: " Lejaby, c'est pas fini. Sarko tu dis des conneries".  En campagne, le candidat de la droite ne pourra plus se contenter de figurants.

 

 

Ce premier moment de campagne donne l'idée du jeu de cache cache que la bling bling connexion va organiser pour éviter qu'il ne rende des comptes 

 

http://carnetderoute.blog.lemonde.fr/files/2012/02/SARKOZY_PHOTOWATT_15-1024x682.jpg

parler, parler et encore e fort, parler mais surtout ne pas les voir

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article