Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Répression syndicale, prétentions patronales

13 02 07 UD CGT Paris

 

 

 
 

 



www.cgtparis.fr

Union des syndicats CGT de Paris

85 rue Charlot 75140 PARIS cedex 03

 

Téléphone 01 44 78 53 31

Télécopie   01 48 87 89 97

Courriel : accueil@cgtparis.fr

 

 

 

L'UD CGT Paris appelle avec le Syndicat CGT Natixis, l'UL 13ème et l'UL 12ème  l'ensemble de ses militant-es parisiens à venir nombreux et nombreuses soutenir notre camarade :

 

Rassemblement de soutien à Jean Marc PENTIER (délégué CGT)

 

Jeudi 27 juin 2013

10H30

13 rue Pierres Mendes France 

Paris 13ème - Métro n°6 Quai de la Gare

 

Notre camarade Jean-Marc PLANTIER, Délégué Syndical National Central Naxitis SA, est convoqué ce jeudi à un entretien préalable en vue d'une sanction disciplinaire.

 

La direction lui reproche d'avoir informé les salariés de l'entreprise NATIXIS au sujet de la négociation de transposition de la loi du 14 mai 2013 dite de "sécurisation de l'emploi" démarrée dans l'entreprise le 4 juin et qui a pour objectif d'aboutir à un accord pour muter n'importe quel salarié comme bon leur semble. 

 

C'est dans cette même entreprise que la direction teste un nouveau dispositif d'évaluation des militants syndicaux. Evaluation faite  par la direction elle-même et par des militants d'autres organisations syndicales sous couvert d'évolution de carrière et de prise en compte de l'expérience militante. Flatter, récompenser quelques individus pour anéantir le travail collectif voilà l'objectif recherché par cette banque et combattu par le syndicat CGT Natixis.

 

Nous sollicitons également les structures professionnelles et interprofessionnelle CGT du territoire parisien pour relayer massivement cet appel et faire le maximum pour assurer une présence lors de ce rassemblement.

 

La répression syndicale est l'affaire de tous les militants CGT !!!

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article