Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Phares et balises, pas de naufrage pour les tauliers

 http://s1.mskstatic.com/400/medias/photos/programmes/moins_de4860000/4854397/il-n-y-a-pas-que-l-argent-dans-la-vie.jpg

      Le jour où certains vont se retrouver coursés avec des ringard et des fourches dans la main des poursuivants, faudra pas s'étonner tant le contentieux s'accumule.



 

Promesse phare du candidat et le gouvernement une fois de plus balise :


 

Promesse phare du candidat Hollande en 2012, cette taxe à 75 % sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an devait initialement être payée directement par les salariés concernés. L'idée est désormais de faire payer cette taxe aux entreprises employant ces hauts salaires.

 

Moscovici sait écouter les revendications. Il a rencontré les organisations syndicales et professionnelles concernées :

Les salaires des grands patrons ne seront pas encadrés

Pierre Moscovici a souligné avoir rencontré la semaine dernière la présidente du Medef, Laurence Parisot, et le président de l'Association française des entreprises privées (AFEP), Pierre Pringuet, "qui se sont engagés à présenter rapidement un renforcement ambitieux de leur code de gouvernance""Nous préférons miser sur une 'autorégulation exigeante'. Mais attention ! si les décisions annoncées ne sont pas à la hauteur, nous nous réservons la possibilité de légiférer", a-t-il insisté.


 

En conséquence de quoi ce sont les salarié qui vont trimer pour payer la taxe de 75 % sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an. Prélevé non pas sur la rémunérations des patrons d'entreprise mais sur les comptes de celle-ci. Façon comme une autre d'augmenter la pression fiscale sur le travail dont les salaires pour préserver le capital.

 


http://referentiel.nouvelobs.com/file/4902514-psa-des-salaries-penetrent-dans-un-site-de-poissy-et-causent-quelques-degats.jpg


Le texte de la loi organisant ce racket sera soumise au Parlement dans le cadre du budget 2014 et aura une durée de deux ans, a indiqué Pierre Moscovivi dans un entretien aux Echos.

 

Vous noterez que plus le gouvernement se prroclame de gauche plus il réserve ses annonces à la presse patronale.

 

Le ministre de l'économie et des finances renonce donc à l'idée d'une législation dédiée sur la gouvernance des entreprises.

 

Pour faire son numéro, Moscovici nous sort une discours sur sa méthode et Cambadélis dit cruement que le PS refuse de mettre les patrons à dos 


Il parait que Copé fait la gueule et que Fillon est vert de rage. Ils ont l'intention de porter plainte pour concurence déloyale et abus de position dominante.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article