Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pépite des saloperies ordinaires ou la petite phrase qui signe les choix

 

http://www.lexpress.fr/pictures/763/391081_le-premier-ministre-jean-marc-ayrault-fait-un-dicours-pour-l-ouverture-de-l-universite-d-ete-du-medef-le-29-aout-2012.jpg

 

 

«A tout prendre, entre le confort de la contestation et le risque de l’action, je choisis l’action*».


Cette phrase d'apparence anodine a été prononcée par le premier ministre qui se dit de "gôche", dans une période de crise profonde. Une crise qui pousse des salariés qui ont (de façon inconsidérée du point de vue de La Canaille) mis tous leurs espoirs dans l'arrivée de Blummollet à l'Elysée, à venir envahir, chose historiquement jamais vue, la réunion de la direction nationale du parti au pouvoir.


Camarades de PSA, d'Arcelor, cheminots, postiers ou personnels des hôpitaux, et combien de millions d'autres, avec vos salaires à la baisse, vos conditions de travail et garanties sociale laminées par l'ANI, frères et soeurs chômeurs retraités et tout autant camarades, mesurez vous la dose de mépris de condescendance de ces propos injurieux ? 


Vous êtes "dans le confort de la contestation" alors que Zapatayrault entre les petits fours des journées d'étude du Medef sous les tonnelles ombragées de Jouy en Josas et le "boostage" des cadeaux au capital du budget que lui a préparé Cahuzac** est "dans l'action"...contre vous.

 

Cela fait quelques temps que très modestement dans son coin, s'adressant à vous lecteurs, La Canaille se demande si le concept droite-gauche reste pertinent à voir qui se rendique d'autant plus du second terme pour faire comme les habitués du premier.

 

Depuis quelques temps revient en surface une vieille phrase qui prend un coup de jeune : quand elle est si sale, tachée et lustrée qu'on ne peut la restaurer, mieux vaut changer de chemise que de s'énerver sur la vieille pour la ravauder.


Il vaut mieux changer de chemise que retourner sa veste.

 

A attendre Zapatayrault, qu'en pensez vous ?

 

 

* finalement, c'est vrai avec le CAC 40 et les dividendes, il ne ment pas.

"Plutôt que la misère, c'est l'action qu'il préfère,

la rente le met en transe...c'est sa France".

** l'Al Capone du PS est parti mais ses outils sont toujours utilisés par ceux à qui ils les a laissés à Bercy qui s'en servent de la même façon.

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article