Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oxymore. Une question de vocabulaire ? pas que .

 

http://1.bp.blogspot.com/-NghAYCSa33g/UV2x8gIZkvI/AAAAAAAAEOM/AtjXDVXmpko/s1600/Oxymore_allumette.jpg

 

En politique, l'oxymore fait florès. Il devient même un outil majeur de la réaction pour bercer les rédactions et berner les populations.


Cela commence tout petit avec les valeurs de l'ordre moral instillées dans les programmes scolaires comme ce capet 9ème du nom dit Saint Louis parce qu'il a créé et organisé les pogroms antisémites et anti arabe, a massacré comme un Lamerding de la Das Reich en son temps et, me souffle à juste titre Roger un pourfendeur de Cathares. Bref un liberticide tout azimut  pour cela, sur demande de l'aristocratie de l'époque, l'église l'a sanctifié.

 

Oxymore fondateur, St Louis" a été suivit de ses déclinaisons : ces monarchies campées dans le camp démocratique où les aristocrates sont "victimes de la révolution" et ou les gueux pendus étripés brulés asservis durant des siècles seraient vil populace (lire a ce sujet les propos façon thiers d'une certaine madame de Sévigné à propos des gueux branchés sur ses terres de Bretagne). Et la contradiction des mots va faire son petit bonhomme de chemin jusqu'à nos jours.


Bombardements préventifs et frappes chirurgicales sont les enfants de ces pratiques.


Cela continue avec la liberté d'entreprendre qui ne vit que par l'exploitation dans un lien de soumission impérative. Contradiction sociale permanente qui persiste avec celle idéologique de ce droit au prosélytisme religieux accordé au nom de la liberté de conscience.


Cela devient une évidence indiscutable où le pays de la libre entreprise est celui du monde libre, ou ici la casse des biens se fait au nom de la concurrence libre. Ou des faussaires nous fabriquent des usines à fric privées avec de l'argent public.


Il y a même des idées qui ne vivent que dans l'oxymore : "droite populaire" en est une, tout comme "programme social du Medef". Un devenu des plus banals est "personnel politique". Mais "patron social" ou "plan social", ou encore "accord national interprofessionnel" ou l'accord n'existe pas tant il est le diktat du patronat, où des professions entières ne sont pas concernées et (ou) le rejette sont aussi dans le circuit.


Et puis il y a les ex-petits nouveaux perdurant grâce aux perfusions des dominants dans les rapports sociaux : ceux qui vont tenir longtemps le devant de la scène : nouvelle dès 1914 et toujours alerte, danseuse du cabaret de l'esbroufe, la sociale démocratie qui est la démocratie ce que BHL est à Socrate, et à l'idée sociale ce que Torquemada est à la liberté de conscience.


Pourquoi ce cheminement ? Pour en arriver aux thèses de Zapatayrault remixées par le capitaine du vaisseau fantôme :  

L'oxymore historique porte sur les fonds baptismaux chacun de ses avatars : Depuis deux jours, programme d'un "socialisme" contorsionniste, le parti socialiste (PS ex SFIO) nous annonce qu'il va augmenter la part du capital privé dans les entreprises publiques. Oxymore majeur à double détentes : il se retrouve chez mon coiffeur quand il dit que comme il faut quelqu'un pour couper les tifs il fait du service public. Idée qui se traduit, quand une banque refourgue des prêts toxiques à une commune qui doit s'équiper, dans cette proposition qu'elle ferait du socialisme.


Par récurrence donc quand l'argent public sert à abonder d'argent frais les caisses à prêts toxiques, c'est du socialisme…façon Solferino où le socialisme est parti dans l'espace temps, c'est dans la dialectique de ces "socialistes" qui fabriquent à la chaine de la casse du secteur public.


Et là, La Canaille pense avoir vu où il s'était trompé pour construire sa réflexion. Juste une question de transposition sur le papier de ce qu'il entend : avec le PS il ne s'agit pas d'oxymore mais de dire qu'avec lui les critères du socialisme sont occis, morts.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Pour Louis IX de France, dit saint Louis pour l'église et notre calendrier, n'oublions pas l'extermination des cathares en Languedoc et de ceux qui défendirent un air de liberté à cette époque.
D

Merci pour le temps que vous passez sur ce blog et les informations que vous faites figurer. En tout cas c’est un blog utile de plus il est
facile à consulter. Bonne continuation pour ce merveilleux travail.