Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Moeurs délicats d'un système polic(i)é(r) [♫ ♫ ]

http://www.otakia.com/wp-content/uploads/V_1/article_3409/5938.jpg

 

http://24heures.ch/images/logos/LogoGross.pngUn cabinet d'investigations genevois aurait proposé en mars dernier à Areva d'infiltrer trois ONG, Greenpeace, Transparency International et Worldwatch.
Image: Keystone

Greenpeace France va déposer mardi après-midi une plainte après des révélations sur une possible opération d'espionnage par une société d'investigations basée à Genève pour le compte du groupe nucléaire Areva. L'organisation écologiste veut que «toute la lumière soit faite».

Greenpeace France va déposer une plainte contre X auprès du Procureur de la République de Paris, a indiqué sa porte- parole Adelaïde Colin, confirmant une information du «Journal du Dimanche» relayée par «Le Matin». L'organisation demande au Parquet d'accéder aux documents susceptibles de contenir des informations la concernant.

Selon l'hebdomadaire français «Le Journal du Dimanche», un cabinet d'investigations genevois aurait proposé en mars dernier à Areva d'infiltrer trois ONG: Greenpeace, Transparency International et l'institut de recherche environnementale américain Worldwatch. Le journal cite un document confidentiel émanant de ce cabinet.

Le groupe Areva, détenu à plus de 80% par l'Etat français, affirme que l'initiative venait de la société genevoise et dément y avoir donné suite. L'organisation Greenpeace «veut en être absolument certaine», souligne sa porte-parole. Si ces accusations sont avérées, «cela signifierait que le contribuable français a financé l'espionnage illégal» des trois ONG à hauteur de 40'000 à 60'000 francs par mois.(ats/Newsnet

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRcq3wy9Qo4pRjKoGOYdc2d1qzjvxeyRlSjIMfvcOW6zBYPahvs3g

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article