Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SNCF : Les décomptes de la Cour ou quand Guillaume III déraille

http://www.lesechos.fr/medias/2012/12/24/523505_0202466728840_web_tete.jpg

 

Quelques temps déjà que Canaille le Rouge, attaché à sa boite, dénonçait les tendances aux raccourcis autocratiques du marquis de l'opportunisme.


Mais, amende honorable, il n'imaginait pas que les turbulences de l'agenda du maquignon des Hauts de Mouchotte irait jusqu'à ce que la Cour des Comptes met sur la table.

 

Avec les sommes en cause, il y a de quoi lancer la nouvelle série de voiture qui font défaut pour assurer les trains intergégionnaux. 210 millions d'Euros par an (en moyenne précise la Cour), ce ne sont pas des des cartouches d'encres d'imprimantes.

 

 

13 02 11 Com SNCF (Can Ench)

Un des ci dessous évoqués vient d'échapper aux rets de Guillaume III, il vient d'intégrer comme chargé de com. les combles de l'Elysée (nd-CleR)

 

Si les comptes de la cour ne sont pas des contes, quelles suites administrativo-juridiques pour la mouvance circum directionelle et sa tête médiatisée qui ont organisé tout cela ?

 

Comment le contrôle de gestion a-t-il pu être shunté ?


Où cela se détecte-il dans les comptes  qui, parce que rendu public par la loi et certifiés, vérifiés par un commissaire du Gouvernement, n'en faisant pas état sont dès lors nécessairement si ce n'est maquillés du moins travestis ? (comme quoi la nature publique de l'entreprise est certes indispensable mais ne suffit pas pour assurer la saine gestion)

 

Rigolade (amère) quand on se rappelle de fin 2012 et les challenges antifraudes lancés par les directions ; de la grande communication.

 

Quand on pense à certains conseils de discipline pour sanctionner un type qui aurait été surpris a prendre une poignée de vis ou à la criminilisation des luttes sociales à l'initiative du dit maquignon du rail.

 

Que va faire la tutelle et si elle le met dehors (La Canaille n'ira pas au pot de départ et ne pleurera pas) ? Par qui de crédible ce gouvernement (encore marqué de gôôche sur les tablettes des aveugles) va-t-il le remplacer qui soit socialement acceptable, industriellement crédible et qui porte l'image des principes du service public.

 

S'il n'y en plus en vitrine, pas vu en rayon et se font rares dans les réserves, en cherchant bien il doit certainement exister des n'ayant pas encore servis et qui sur ces bases ont leur place dans une équipe de direction rendant compte à un CA où les cheminots et leurs représentants (eux élus) ont leur place à continuer d'imposer).

 

Il est évident que pour les mis sous les projecteurs par la Cour des Comptes, le résultats des élections au CA ne vont pas les arranger. C'est LA bonne nouvelle de ce dossier.

 

Celui de la fédération CGT augmente encore sa pertinence


http://www.cheminotcgt.fr/new_site/essentiel_actu/images/service_public.jpg

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article