Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Medoc donne des grands rouges

 

http://3.bp.blogspot.com/-mA3CE70EAD0/TVkX1hsRpUI/AAAAAAAAPSw/_8XkZsOed2I/s1600/beychevelle.jpg

De celui qui fit fassayer ces voiles

 

La Canaille a un bon pote qui a au moins aussi mauvais caractère que l'auteur de ces lignes.

 

 

Son défaut principal c'est le refus qu'on le prenne de haut et (ou)pour un imbécile (ici on en connaît au moins un autre, fondu dans le même métal).


Comme l'ami Alain de par son expérience qui commence à bien compter ne cesse de dire ce qu'il pense de la social démocratie et de tout ses appendices tournants, turgescents, timides, affirmé avec ou sans tenue de camouflage, il a écrit au candidat du FDG pour débattre.

 

Il n'est pas bordelais pour rien il a overt quelques années un cyber troquet virtuel où on nesert que du rouge, une denrée qui passe mal auprès des amateurs de Rosé ou de Kir et oublie les vertuues d'un bon communard (un demi doigt de crème de cassis noyé dans un vert d'un honnète vin rouge fait de rain non compromis dans les "provenances diverses de la CEE". L'adresse du troquet : c'est ici, il faut parfois insister pour avoir de la lumière

 


12-03-08--troquet-AC.JPG

 

 

Avant de donner ce texte (Alain ferme ton écran) précisons que cet empêcheur de tourner en rond, outre qu'il fut communiste du PCF et cégétiste administrateur salarié de la banque qu'il combattait, qu'il est même sans PCF communiste et toujours syndiqué, fut aussi trésorier fédéral d'un PCF qui à l'époque voulait effectivement nationaliser tout le secteur bancaire et financier du pays.

 

Il fut aussi candidat aux législatives pour le PCF et, à ce titre, mis dans les plus grandes difficultés un des barons historiques (au sens séculaire du terme) d'une des plus vieilles dynasties réactionnaires du Médoc.


Pas nombreux sont ceux qui ont fait baisser pavillon à Beychevelle.


Alain, tu peux remettre la lumière sur l'écran. 


Devant sa lettre, le front est fuyant et la gauche se gauchie au sens d'une fenêtre qui ne tient plus dans son huisserie et qui est condamnée à claquer sous le vents dominants.


Voila son échange et ce qu'il en a conclu. 



Moi, j'avais signé de mon nom et tapé surmon ordi.
J'suis trop con!
:)
A chacun de juger..
Pour info doc joint
Cordialement

A.C 

 


Monsieur le Candidat  du FDG,

Même s’il m’arrive, comme à vous, de »mordre le trait » dans certaines de mes contributions publiques et signées , - la polémique qui est un élément de la démocratie  quand nous la mettons au service du débat pour avancer,- je voudrais ici, persuadé que mon opinion ne sera pas censurée comme plusieurs fois cela a été le cas, vous faire ma part , non pas des raisons globales de mon appel au boycott de cette élection-enfumage, mais de ce qui ne peut pas me conduire à voter pour vous et militer pour un soutien de masse à votre candidature.

Je m’en tiendrais au point fondamental, négligeant tout ce que m’inspire par ailleurs votre insistance à vous réclamer des années programmatiques, du bilan Jospin, etc, etc.

-Ceci pour une raison simple : ex militant, élu, et dirigeant du PCF, je pensais que mon Parti d'alors  s'en tiendrait aux enseignements ratifiés par Congrès, concernant cette stratégie qui dessaisit les masses, repose sur des « accords de sommet », et dès lors, ne peut que conduire dans l’impasse, puisque négligeant l’essentiel du Marxisme "Ce sont les masses qui font l’histoire "

La différence, Monsieur le Candidat, entre 36 et81 ou97, c’est que dans le premier cas..l’URNE fut relayée par l’OCCUPATION des usines, la lutte sociale de haut niveau..

Blum lui-même reconnut que c’est CELA qui fut le « décisif » dans l’immense victoire d’alors ;

Vous savez mieux que moi ,qui n’ai jamais été membre d’une organisation social-démocrate comme vous, que Léon Blum, la SFIO, le Parti Radical se seraient bien passés de cette intervention des travailleurs dans le combat pour l'émancipation sociale.

En vous écoutant récemment, j’ai mieux  compris pourquoi, objectivement, -cela n’est pas une insulte mais un constat de pluralisme- vous étiez d'un dispositif  inutile, voire de leurre dans le combat à mener pour RESISTER  et pour que cela CHANGE réellement!

Vous « nous » appelez à VOTER.

 Point barre !

Vous semblez faire comme si un score important du FDG pourrait en quoi que ce soit « peser » sur les décisions du parti dominant en social-démocratie à la française, qui restera le Parti socialiste. (Vous ne pouvez faire croire à personne que vous pensez une seconde que ce que vous avez appelé « notre DIE-LINKE » dans l’émission récente, puisse devenir la force dominante dans ce qu’on continue d’appeler « la Gauche »)

 

Vous allez plus loin dans l’explication : Surfant sur la colère, le rejet  très majoritaire vis à vis de la politique de Sarkozy, vous expliquez , grosso-modo ce qu’est votre »REVOLUTION CITOYENNE », à savoir, -je ne crois pas caricaturer vos propos-:

 

« après la défaite de la Droite", même si votre FDG –Die Linke tricolore n’est pas devant le PS....il y aura eu un début prometteur et que d’autres occasions de se servir du bulletin FDG viendront ,avec alors une perspective de victoire. »

C’est la REVOLUTION par les URNES.

Cela peut sembler « citoyen » mais c’est totalement déconnecté des rapports de classe!

Même si vous étiez élu Président au premier tour dans consultation des plus antidémocratiques, qui se déroule dans un moment historique de GUERRE des CLASSES, tant la CRISE SYSTEMIQUE du CAPITALISME  oblige l’adversaire à tout « saigner »…, et même si ensuite le FDG avait la majorité absolue au Parlement,le SEUL  moteur du changement, c’est l’intervention des travailleurs dans leurs entreprises, de la jeunesse , de tous les « sans » ( emploi, logement, droit à la santé, à la culture, aux loisirs).

 Une intervention de radicalité dans un processus d’Appropriation Sociale de ce qui permet l’exploitation .

 

QUI POSSEDE DECIDE, Monsieur le Candidat!

 

Seul un affrontement d’UN niveau jamais atteint, contre le Capital et ses soutiens, peut ouvrir une perspective de changement profond et durable.

Le reste, Monsieur le Candidat du FDG, propositions plus »à gauche » que le concurrent, fût-ce avec la verve que je vous reconnais, c’est absolument sans aucun lien avec ce qui me préoccupe : l’avenir de mes enfants dans un monde qui ne soit pas, à marche forcée,  une terrible épreuve  préparant la barbarie et le néant.

Tout ce qui n’est pas de ce souci de Vérité , toujours révolutionnaire ,comme l’ont dit avant moi de plus illustres révolutionnaires, tout  ce qui s’oppose , de facto, à ce que je viens de rappeler, c’est à combattre

Sans pour autant que cela puisse signifier un quelconque ostracisme pour rassembler dans une Union populaire , organisée au plus bas( D’aucuns, en russe traduiraient par »soviets »- cове́т, - qui signifie « CONSEIL »comme on le dit d’une démarche autogestionnaire d’un » CONSEIL ouvrier ».)

 

Rassembler, unir aider à agir  toutes celles et ceux qui, avant et après cette parodie d’expression démocratique du Printemps 2012, entendront s’OCCUPER de CE QUI LES REGARDE,  de LEURS affaires, sans jamais se laisser déposséder par qui que ce soit, de leurs pouvoirs souverains.., voilà une tâche UTILE pour le militantisme!

Cela dépasse ô combien tel ou tel apriori de défiance à votre égard, , cela , vous pouvez me croire, est plus important que  la colère vis à vis des dirigeants successifs du PCF (je m’inclus modestement dedans) de leur passe ou  --de façon parfois grotesque aujourd’hui –de leur présent, de  nos responsabiltés  dans  le divorce entre la majorité de ceux qui souffrent et les organisations qui ont décidé d’enterrer l’espoir en jetant le COMMUNISME par-dessus bord, par renoncement au courage d’affronter l’adversaire !

Ce qui m’anime et guide mon choix, c’est ma confiance dans les possibles capacités immenses qu’il y a en France et dans le monde, de lutter, et de vaincre.

Comment pourrais-je, dès lors, ne  pas combattre, tout e qui vise à  donner à croire que la Vie pourrait générer du Bonheur  à construire, au rythme d’élections mesurant les progrès de l’audience électorale du FDG ?

 

Votre réponse intéressera d’autant plus nos lecteurs (ici et partout où je publierai cette contribution et votre réaction) que, bizarrement, jamais je n’entends les journalistes qui vous interrogent (y compris dans l’Humanité..) évoquer ce type de remarques…

Avec mes sentiments communistes et respectueux

Alain Chancogne, 

retraité mais refusant de battre en retraite

 

Voila ce qu'il nous fait parvenir après la fin de non recevoir à son message : 


 

Bonjour,
Je ne me faisais bien entendu aucune illusion.
Mais rien ne vaut une p'tite vérification..
Le candidat du FDG est un censeur..
Il lui faut des commentaires dans ce style
..

Lilly54 dit:
2 mars 2012 à 23h18
 
Souvent je me dis en vous voyant Jean-Luc, quelle résistance ! comment fait-il pour tenir ? Nous qui assistons à toute la médiocrité médiatique, à tous les coups bas qui vous sont portés, nous qui pestons devant nos écrans et qui n'avons que le net pour nous ressourcer, nous sommes ébaubis par votre courage, votre intelligence à toute épreuve et en toute circonstance. Mouais. Nous ne voulons pas du culte de la personnalité mais force est de constater que sans vous...
 
. J'en resterai là pour ne pas fâcher.
Et je pense que ça ira, ça ira. Nous sommes tous là avec vous. Merci

C’est émouvant !

 

Adressé sur le BLOG de monsieur JLM Mélanchon

Censuré … !!

..Bien entendu, je ne suis pas surpris

 

 

 

Comme quoi, certains qui osent évoquer le « communisme » n’ont gardé du passé que les pages sombres , celles qui hélas permettent desalir encore le contenu des pages glorieuses.

Staline rectifiait les photos, Mélanchon « efface » les gêneurs..

Curieux , ces politiciens qui étouffent ta voix mais te la réclament les jours d’urnes !

 

Alain que ça me plaît quand ta plume donne des ailes aux idées.

Reprend ta caisse à clou et ton site, insistes, remet sur le métier ton ouvrage.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article