Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nouvelle trahison des clercs - (écrit le 30/11 à 23h30)

http://img.over-blog.com/300x297/0/45/36/90/ben-le-4----mdr/trahison_.jpg

 

Le champagne doit couler à flot au siège du Medef qui doit se sentir conforter dans son exigence de suppression du code du travail. Parisot, adossé à un piano, doit chanter "la vie en rose" tandis que Kessler fait péter les rôteuses.


La droite se frotte les mains et l'extrême droite tient ouvert son panier.

 

La machine à cultiver la résignation et à engrener les reculs sociaux a été mise sous tension ce 30 novembre. Elle est en marche.

 

Derrière la déclaration du Zayrault pointé transpire une réalité froide, lourde : la filière acier est liquidé en Lorraine. Le vaisseau fantôme ancré dans la mare au canard de l'Elysée, contre une hypothétique filières de CO2, abandonne un des plus beaux fleurons industriels du Pays.

 

La déclaration du premier ministre est belle comme un communiqué de l'état major en juin 40 :

"L'accord prévoit que "les activités du site liées à la filière froide, et notamment l'emballage, seront pérennisées et renforcées par un programme d'investissements industriels. Cela permettra de sécuriser les salariés qui travaillent dans ces activités", a détaillé M. Ayrault. Il n'y aura toutefois pas de"redémarrage des hauts-fourneaux à court terme", ce "en raison de la faible activité actuelle en Europe". En revanche, ArcelorMittal s'engage à "maintenir les hauts-fourneaux" de Florange en l'état, dans l'attente de la réalisation du projet de captage et de stockage de CO2 Ulcos, dans lequel l'Etat pourrait augmenter sa participation et qui doit recevoir l'accord pour des financements européens dans les prochaines semaines. Il n'y a cependant pas de garantie à ce stade que Florange accueille ce projet industriel."

 

A des gars qui se battent pour garder un outil industriel indispensable pour garder une souveraineté industrielle et économique, le pouvoir et les forces politique qui disent être de sa majorité répondent "victoire on a gagné  : on ferme sans plan social " 

 

Ayrault nous réinvente les ateliers nationaux de l'après 1848. le Zayrault de Nantes dans les pas d'Ulysse Trélat. Le fait que vous vous demandiez "qui kec'est que çuilà " montre la puissance de tir du portier de Matignon.

 

Ceux qui n'ont pas censuré le budget ont encore un moyen de se rattraper en prenant clairement leur distance et en mettant ce qui leur reste d'énergie dans le combat contre la liquidation d'un des principaux pilier de notre indépendance économique.

 

Maintenant que chacun a pu mesurer ce qu'est une parole de dirigeant du PS quand le patonat hausse le ton, qui va oser chercher du côté de ceux qui mettaient en garde sur le chèques en blancs que par trois fois en mai et juin il a été donné aux liquidateurs. Les responsabilités sont maintenant établies.

 

Souvenez vous de cet article de juin sur ces p@ges : "et si le capital avait besoin diu PS pour imposer en douceur ce que le troll d'alors n'avait pas réussi à imposer en force" Nous y sommes.


Les mêmes qui stigmatisaient ceux qui alertaient, les traitant de défaitistes ou de fous  sont ils en capacité d'arrêter de chercher un miroir à se scruter le nombril ou vont-il avoir, pour les moins prisonniers du PS pour subsister, le courage de venir participer à la rupture indispensable ?

 

Camarade cheminot, prends en de la graine. Tu as devant toi la configuration avancée de comment le PS va tenter de liquider la SNCF : un hypothétique maintien d'un statut aménagé, des activités haut de gammes en terme de service publique dispatchées  au privé qui viendra s'y gaver contre l'acceptation des principes de l'UE si tu veux garder un emplois: faire place nette au capital.


Toute la solidarité et la force que tu mettra à soutenir les sidérurgistes sera autant de capitalisé pour empêcher les mauvais coup à suivre.


Reste à voir ce que vont dire et faire sidérurgistes et métallos, comment la CGT va s'inscrire dans ce rapport de force.

 

Organiser un tel mauvais coup juste avant les fête (ce ne sont pas les sidérurgiste qui ont fait traîner le calendrier mais bien le pouvoir sachant le poids en particulier des fêtes diverses liées au métier s'égrènent en décembre pour avoir l'agenda comme bouclier les préservant de la colère.

 

FO comme Jouhaud en 14 est déjà dans l'union sacrée. Que va dire la direction de la CFDT sa base sur place encaissant avec la douleur des illusions perdues ce mauvais coup.

sauver l'acier Lorrain est pivot pour garder un avenir industriel au pays. Et ce n'est pas l'annonce du passage d'EADS sous contrôle allemand apparu dans la presse de ce jour qui va infléchir le propos.

 

Soyons clair le capital mondialisé à décidé" de faire la peau" à l'industrie française et à ses ouvriers, le PS en conscience est volontaire pour lui prêter main forte.


 

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2012/11/manifestant_florange_arcelor_mittal_0.jpg

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article