Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La BCE est l'arme de destruction massive du peuple grec.

http://2.bp.blogspot.com/-KHlrJRojSEc/TyvQgxvnm4I/AAAAAAAABx4/qNbgL5UlPD8/s1600/portugal+BCE+effet+domino+dette.jpg

Quand la BCE se met à la table, ce sont les peuples qui trinquent

 

 

L'Huma publie des extraits de commentaires-soutiens au peuple Grec.


Celui des députés communistes qui résume tout ceux cités est partagé par La Canaille :


"Les députés communistes, républicains et du Parti de gauche ont tous signé la pétition de solidarité avec le peuple grec lancé par l’Humanité, qui est une bonne et belle initiative. La situation est gravissime: on étrangle un peuple. à voir les témoignages à la télévision, à les lire dans l’Humanité, on ne sait comment les Grecs vont vivre. Dans le même temps, des armateurs, des milliardaires, ne paient pas d’impôts et font la loi grâce à des hommes politiques à leur botte. La politique menée est humainement inadmissible et dangereuse politiquement. Nul ne sait où cela peut conduire. Aujourd’hui, défendre le peuple grec, c’est défendre le peuple français. Il suffit de voir la règle d’or, cette chape de plomb de l’austérité qu’ils veulent imposer. Le peuple grec n’est-il pas en train de servir de cobaye pour la mise au pas de tous les autres peuples européens ? Si la Grèce se met à la botte de la finance, c’est toute l’Europe qui y passera. Face à une telle situation, il y a un devoir de résistance et d’humanité."


 

Mais alors pourquoi à partir de ce constat partagé jusque dans la dénonciation de la "règle d'or" revenir en permanence à la solicitation de la BCE comme moyen de sauver un des peuples (les grecs étant tête de liste) des méfaits d'une politique dont la BCE est génétiquement un des piliers ?


C'est la BCE qui impose par décision des proconsuls réunis à Bruxelles la mise en place d'un gauleiter à la Grèce après avoir expulsé un gouvenement qui s'il n'vaiot pas la sympathie de La Canaille avait la légitimité constiitutionelle que n'a pas celui que conduit le pétaindémos pour acceuillir le Stüpnagel envoyé part Merkel et Sarkozy.


C'est la BCE avec l'appui du FMI qui dicte les conditions d'un armistice économique. Elles sont étrangement ressemblantes en terme de pillage économique à celles imposées aux peuples d'europe il y a 72 ans.



http://static.skynetblogs.be/media/109963/crise_grece.jpg


Et donc La Canaille maintient : la seconde partie de la pétittion retire toute portée à la première. Est-ce celà que veulent les signataires? Bien sur que non Mais ceux qui l'ont rédigé ? ce ne sont pas des ânes donc il y a duplicité et reniement du vote majoritaire du 29 mai 2005.


Les députés communistes disent  :"Aujourd’hui, défendre le peuple grec, c’est défendre le peuple français" L'inverse vaut les luttes du peuples français aident les luttes du peuple grec. Encore faut-il organiser ces luttes.


A quand une manifestation exigeant des comptes à ce gouvernement qui participe à l'humiliation du peuple grec ?

 

A quand l'exigence d'interdiction d'action de la BCE  ?

 

A quand la poursuite du FMI et de sa présidente, ancienne ministre du gouvernement en place, pour crimes et homicides volontaires au regards des conséquence connues à l'avance de leurs choix ?

 

La BCE est l'arme de destruction massive du peuple grec. Ceux qui l'utilisent sont des des criminels et doivent être considérés comme tel.

 

http://storage.canalblog.com/85/81/362748/68126991.jpg


Voila des objectifs d'action bien plus mobilisateurs que l'appel que le PCF persiste à faire signer. Et qu'à cause de ce qui précède La Canaille ne signera pas.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

Bien d'accord ! J'ai eu,quand m'a été présenté cet appel par un camarade,une réaction plutôt vive.Je lui ai répondu que ce texte était ahurissant,rien qu'à lire cette phrase : "la construction
européenne ne survivra pas à cette fuite en avant". Quoi ? Voilà que "l'Humanité" nous demande maintenant de sauver "l'Europe",cet instrument de domination du capitalisme sur notre continent,ce
corset de fer qui étouffe notre pays comme les autres ! Quelle solidarité nous demande-t-on ? Une solidarité de lutte,en luttant nous aussi contre le capitalisme ? Non, simplement qu'on demande à
la BCE de s'occuper de la Grèce gentiment... Que peuvent bien comprendre les lecteurs de l'Huma quand ils entendent aujourd'hui aux informations que la BCE s'occupe de la Grèce gentiment,qu'elle
lui accorde un prêt de je ne sais combien de milliards ? La BCE aurait-elle entendu l'appel de l'Huma pour ce "plan de solidarité" qui serait la "seule voie de salut pour l'euro et les
partenaires européens d'Athènes" ? Rien que de lire ça,personnellement,ça me fout des haut-le-coeur, quand je repense au NON à Maastricht d'un Parti communiste français alors digne de son nom.
Fraternellement, Roquet