Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HSBC (suisse) lave-t-elle plus blanc ?

http://1.bp.blogspot.com/-F8OF0NiKqi4/TgWbmmS1_qI/AAAAAAAACGA/9Vu_rOKC-q4/s1600/banque-en-Suisse.jpg

Fiscalement, il n'existe que 2 catégories de contribuables, ceux qui ont un contentieux et ceux qui ont un compte en Suisse.

(dicton frontalier).

 

Emotion de l'autre coté du Léman. C'est une serie de séîsmes avec répliques lourdes : 

Dimanche les conservateurs perdent la mairie de Zurich.(c'est vrai vous pouvez vérifier)

Lundi l'orchestre de Lucerne refuse de jouer avec Depardieu (c'est vrai vous pouvez vérifier)

Et mardi cela s'empile : Information judiciaire ouverte contre "HSBC Suisse".(c'est vrai vous pouvez aussi vérifier).

 

Une information judiciaire contre X a été ouverte mardi, notamment pour démarchage bancaire illicite et blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, visant les conditions dans lesquelles des contribuables français ont ouvert des comptes en Suisse chez HSBC a indiqué une source judiciaire.

Les juges vont enquêter sur la façon dont des clients français ont pu ouvrir des comptes chez HSBC en Suisse et dont la liste a été retrouvée par la justice française en 2009 sur l'ordinateur de l'informaticien Hervé Falciani.

127'000 comptes appartenant à 79'000 personnes

La justice française avait saisi en janvier 2009 au domicile de l'informaticien des fichiers codés dans le cadre d'une demande des autorités judiciaires suisses. Le décryptage de ces fichiers avait permis d'identifier 127'000 comptes appartenant à 79'000 personnes, dont 8231 Français, avait annoncé le procureur de Nice, Eric de Montgolfier, en avril 2010.

La justice française avait décidé d'ouvrir des enquêtes préliminaires pour blanchiment de fraude fiscale visant une soixantaine de cibles. Cette approche s'avérant peu concluante, le parquet de Paris a ouvert mardi une information judiciaire pour «démarchage bancaire ou financier illicite, complicité de ce délit, blanchiment en bande organisée de fonds obtenus à l'aide d'un démarchage illicite, blanchiment de fraude fiscale en bande organisée», a-t-on précisé de source judiciaire.

HSBC ne réagit pas encore

L'enquête vise implicitement les mécanismes mis en place pour recruter en France des clients afin qu'ils ouvrent un compte chez HSBC en Suisse. En parallèle de cette information judiciaire, 32 procédures (informations judiciaires ou enquêtes préliminaires) pour «fraude fiscale» sont toujours en cours après des plaintes du fisc.

Contactée mardi après-midi, HSBC Suisse indique «ne pas pouvoir encore réagir à ce stade du dossier». La banque n'est pas visée directement par l'information judiciaire qui vient d'être ouverte, mais «va suivre les évolutions» du dossier.

Extradition en attente

L'ouverture de cette enquête intervient alors que Hervé Falciani attend la décision de la justice espagnole concernant son éventuelle extradition vers la Suisse qui l'accuse d'avoir violé le secret bancaire.

Le ministère public espagnol s'oppose à cette extradition, estimant en particulier que M. Falciani a permis la dénonciation de conduites délictueuses dans plusieurs pays.

(BIP BIP /Newsnet)

Créé: 23.04.2013, 17h21

Les édiles helvètes sont furax. On les comprend, pour l'instant Jersey, le Lichtenstein et le luxembourg sont curieusement épargnés. ( encore que "épargnés" quand on parle de fraude fiscale n'est pas forcément un choix judicieux en matière de vocabulaire).


Eveline Widmer-Schlumpf " cheffe du Département fédéral des finances (DFF)" a précisé les termes d'un accord possible : " ...il faut aussi de la réciprocité. Un Etat doit être prêt à livrer les mêmes données que celles qu'il exige." dans ces conditions a-t-ele précisé La Suisse prête à discuter de l'échange automatique" : "on te dit qui dépose, tu nous dit  combien on te vend de coffres".

 

Reste une question qui ne semble pas devoir être rapidement éclaircie.

La Canaille va tenter d'aider la justice pour qu'elle informe le pays :

8231 français serait concernés par le listing HSBC. Parmi ceux-ci,

  • Combien habitent à Neuilly sur Seine, combien à Neuilly sur marne ?
  • Combien d'avocats et industriels, combien de veilleurs de nuit guichetiers à la SNCF ?
  • Combien aurait du contribuer à l'ISF, combien fréquente les restau du coeur ?
  • Combien dispose de plusieurs résidences secondaires, combien n'en ont pas de principale ?

Avec toutes ces informations (qui peuvent rester anonymes), le pays disposera d'une première base de données pour voir si la politique menée par le gouvernement est de gauche pour les seconds ou si le gouvernement reste gauche devant les exigences politiques des premiers.

Cela permettra aussi de répondre à cette question qui taraude les journalistes du Pujadas Herald Tribune, du Pernaud Allgemeine Zeitung ou de l'Apathie de la Serra : Comment un jour un type a-t-il pu inventer ce phantasme de lutte de classe ?


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article