Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guerre civile en Syrie

http://img.over-blog.com/400x400/3/75/84/80/a-contre-courant.jpg

 

Pourquoi La Canaille n'ira pas manifester.


Il ne s'agit pas par cette absence de soutenir le régime d'Al Assad qu'ici et alors totalement isolé l'auteur de ces lignes stigmatisait comme un despote qui se cachait derrière un soutien ambiguë à la cause palestinienne quand il était invité d'honneur au défilé du 14 juillet.[  Ici, Syrie, pour aider à y voir plus clair(02 juin 2011)][interrogation à dimension culturelle 04 novembre 2011] 


Pas de "girouettisme militant" sur mes p@ges.


A la question "ne pas y aller tu le cautionnes", la réponse est ferme : "en y allant qui cautionnez vous ?"


Il ne s'agit pas d'être indifférents  au sort du peuple syrien emmené délibérément dans une guerre civile par ceux qui piaffent d'impatience de mettre au pouvoir les clones de ceux qu'ils viennent de porter au pouvoir en Libye.

 

Renforcer le porte avion impérialiste pour maintenir ouvert par TOUS les moyens l'accès au pétrole au gaz et aux minerais et si possible engager une "opération Bagdad" sur Téhéran ? Pas question de soutenir cela.

 

Ce n'est pas en dehors de la question mais ce jour, pour contextualiser, comme on dit sur les chaines spécialisées : 

"Total a annoncé, vendredi 10 février, un résultat net ajusté de 11,4 milliards d'euros en 2011, en progression de 11 % par rapport à 2010 et un chiffre d'affaires de 184,7 milliards (+ 16 %)."

Voir dans le panel des appelants, aux  côtés du ramassis de tout ce que les guerres coloniales ont produit de pleutres ou d'activistes et commis de l'impérialisme les sigles du PCF du Mouvement de la Paix, la CGT, la FSU, au lendemain de la commémoration de Charonne est source d'une indicible colère mâtinée de sidération.


Comment ont-il pu en arriver à oublier toute référence à ce qu'est la stratégie impérialiste du capital, à effacer d'un trait tout leur passé d'organisation au services de la paix et des droits des peuples ?


Se posent-ils la question de leur présence à cette manif alors que leur passivité devant les "Totalocraties" de Birmanie et d'ailleurs est patentes, qu'ils n'ont eu aucune initiative publique pour dénoncer les massacres de la monarchie marocaine contre le peuple sahraoui et qu'ils ne manifestent plus contre l'expansionisme colonial d'israel pourtant condamné par l'ONU.


Ressaisissez vous ! Reconstruisez une solidarité avec le peuple syrien à partir de ses exigences propre mais pas en soutenant les sabres des salafistes au service des dividendes des compagnies pétrolières.

 

Mais ce ressaisissement, en êtes vous encore capable? 


Si l'impérialisme arrive à ses fins, et il y met les moyens, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.


C'est un esprit munichois qui sur ce dossier vous guide.


Derniers points :

-Qui a tué le journaliste de france télévision ? Dans quelles conditions, et avec quel type d'armes, fournies par qui ? Pourquoi ce silence dans les lucarnes ?

- jetez donc un oeil sur ce que l'ami Jacques met en ligne sur la place de la France dans la région et sa façon très particulière d'aimer la Syrie : [ici et c'est instructif]

 

 

La Canaille met en ligne le communiqué du Collectif Communiste Polex.


Il remet les choses à leur place.

 

 

Non au consensus pro-impérialiste

 

Depuis maintenant plusieurs mois, l’impérialisme occidental, États-Unis en tête, avec Sarkozy-Juppé et l’émir du Qatar en brillants seconds, cherche à renverser au profit de ses protégés le gouvernement de la Syrie, selon le procédé qui a été mis en œuvre en Libye (insurrection armée, intervention étrangère à prétexte humanitaire, et conquête).

 

Ceux d’entre nous qui combattent l’impérialisme depuis longtemps, et qui restent fidèles aux idéaux de paix et d’égalité entre les peuples, répètent que toute intervention extérieure dans la guerre civile en Syrie est inacceptable et irresponsable.

 

C’est pourquoi nous avons été choqués de voir un appel à manifester à Paris en faveur des opposants syriens, et contre le seul gouvernement syrien, qualifié de criminel et sommé de laisser la place à ses adversaires. Mais notre étonnement a fait place à l’indignation en voyant l’incroyable panel unanime des signataires : aux côtés d’opposants syriens, le Parti Socialiste, en toute logique puisqu’il a approuvé la guerre de l’OTAN en Libye, mais aussi le NPA, le Mouvement de la Paix, la CGT, la FSU et le PCF ! Il ne manque à ce consensus pro-impérialiste, alors qu’Obama et Juppé-Sarkozy envisagent une intervention « humanitaire », que la signature de l’UMP, que les précédents n’ont pas voulue.

 

Camarades et amis, qui pensez être progressistes, interrogez-vous ! Quand on ne fait que répéter ce que disent nos adversaires politiques, n’est-il pas temps de se poser des questions ?

 

Mais pourquoi ne dites-vous pas qu’il est aussi au Moyen-Orient un système à peu près laïque, protecteur des diverses communautés du pays, par exemple, des minorités chrétiennes, persécutées dans l’Irak voisin « libéré » par l’Occident, et opposé à l’impérialisme israélien ?

Pourquoi ne dites-vous pas que les seules « informations » ressassées par les télévisions françaises sur ce qui se passe en Syrie émanent des insurgés antigouvernementaux, alors qu’on ne croit jamais les foules impressionnantes qui manifestent en faveur du gouvernement Assad ?

Pourquoi cachez-vous qu’il s’agit d’une insurrection armée contre le régime, et que si l’armée syrienne officielle bombarde sans états d’âme certains quartiers urbains, c’est parce qu’ils abritent les miliciens de l’« Armée syrienne libre », largement financés et armés par les dirigeants « pétroliers » et intégristes du Qatar et d’Arabie Saoudite, et protégés par la Turquie voisine ?

Pourquoi ne pas dire que ces insurgés de l’ASL, qui se vantent d’avoir 40.000 hommes en armes sous leurs ordres, multiplient contre les forces fidèles au gouvernement les tirs de rockets, d’armes lourdes et les attentats meurtriers à l’explosif ?

Pourquoi cacher que le gouvernement Assad ne peut que riposter par les armes à des insurgés en armes ? ou céder la place alors qu’une bonne partie de la population le soutient ?

Pourquoi ne pas dire que le gouvernement syrien accepterait de négocier les contours d’une évolution du régime si ses opposants acceptaient de cesser leurs actions armées ?

Pourquoi cacher que cette insurrection armée est surtout le fait de salafistes, dont le seul mot d’ordre quand on les filme est « Allah Akbar » ?

Pourquoi enfin ne pas dire que l’autoritarisme de Bachar al-Assad n’a jamais empêché depuis des années les puissances occidentales de le courtiser, comme ils le firent avec Kadhafi, avant de le tuer ? Pourquoi cacher que le seul objectif des USA et ses alliés d’Europe et d’Arabie est d’installer à Damas un gouvernement pro-occidental, allié d’Israël contre les Palestiniens et l’Iran, et qu’il serait dirigé par des intégristes comme ceux installés avec la bénédiction de l’Occident en Tunisie, en Égypte, au Maroc, en Libye, voire en Irak ? Pourquoi cacher que l’impérialisme occidental, en cette affaire, se préoccupe peu des droits de l’homme et de la femme, et voler naïvement à son secours ?

 

 

Paris, le 10 février 2012


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

Scandaleux le texte de Jacques Fath,responsable du PCF pour l'international dans Communistes de "l'Humanité" de mercredi,appelant à des sanctions "ciblées" contre ElAssad et ses partisans.
Quelles sanctions exactement ? Du genre de la "zone d'exclusion" en Libye ? Et à qui donc va-t-il les demander ? Les seuls en mesure de décider et de mettre en oeuvre des sanctions sont les
Américains, leurs larbins de l'Union européenne, l'OTAN. Dommage qu'ait été refusée la présence de l'UMP à la manif.,Jacques Fath aurait pu trouver langue commune avec Juppé. Si l'on veut de
l'information et de la réflexion sérieuses sur l'affaire syrienne,pour ma part je ne peux que conseiller les articles de Pierre Barbancey dans "l'Humanité". Ils ne peuvent être confondus avec le
point de vue de la direction du PCF,heureusement qu'ils sont là. Roquet