Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Garden Party à l'Elysée +suites

(avec notes en bas de page)    

 

http://4.bp.blogspot.com/-_GNYTJGcpgA/T84qr-7nULI/AAAAAAAABh0/gPqQsB9QyC0/s1600/hollande+en+cuisinier.jpg

Coincidence, Roger a mis la main sur la même.

 

Va-t-il mettre les patrons au régime ?

 

Là, pas de promesses mais des propositions. Avec les patrons il faut savoir se tenir, ce sont des clients sérieux.

Les spécialités qu'il leur a préparées sont au nombre de 44 que nous aurons certnement l'occasion de détailler plus en détail avec le communiqué final. En 45ème , il y a aura certainement des aumonières garnies avec une sauce hollandaise.  


44 propositions sonnantes et trébuchantes quand même. A comparer aux 60 promesses évaporées dans les sauteuses de la cuisine électorale.

 

Au menu (copieux) de ce repas du village Gallois

 

La presse exulte (enfin la presse patronale :

-Page éco du Figaro:

"Le chef de l'Etat présente aujourd'hui une réforme de l'imposition des plus-values. Conçue pour plaire aux entrepreneurs, cette nouvelle mouture devrait être la dernière."

Vous noterez que ce n'est pas La Canaille qui le dit. Pas une de ses interprétations tendancieuses dont les rouges plumitifs ont l'habitude si on en croit Mougeotte 

 

-page entreprise de l'Express" :

Le Président de la République va recevoir l'ensemble des 250 participants aux Assises de l'entrepreneuriat ce lundi 29 avril à 15 heures à l'Élysée. 

-"Les Echos:"

Aujourd'hui, François Hollande présente à l'Elysée, devant un parterre de chefs d'entreprise, ses réformes visant à « promouvoir l'esprit d'entreprendre » en France. Une initiative qui doit mettre un terme à l'épisode douloureux des « pigeons » de l'automne dernier, ces patrons de start-up qui s'étaient élevés contre la réforme de la fiscalité des plus-values de cession. Sa démarche doit aussi, plus globalement, améliorer son image auprès des chefs d'entreprise, qui se disent victimes de « matraquage fiscal ».

 

En guise d'appéritif :

Abattement retraite

Par ailleurs, histoire de satisfaire la CGPME, les patrons de PME partant à la retraite pourront bénéficier d'un abattement de 500 000 euros. Cette mesure, qui ne faisait pas partie des propositions des différents groupes de travail, s'ajoutera aux différentes réductions déjà en place notamment en matière de durée de détention.


Camarade, toi qui voit le montant de la tienne entamé par les préconnisation Cahuzac maintenue en Vigueuur, camarade qui voit s'éloigner la date de ton départ à mesure que tu pensais l'atteindre, savoure le geste ci dessus. à 1000 euros nets par mois, cela fait 500 mois d'abattement soit si tu part à 62 ans (ils gardent la grille Fillon Sarko) un abattement équivalent à une pension versée qjusu'à 103 ans. Mais attention ne pas être mesquins , un en plus, pas un lissage.  Bel apéro, non ? 


On ne sait si ce qui suit sera servi comme trou normand ou en dessert mais les patrons on droit a des considérations que les chômeurs en fin de droit : 

Parmi les mesures que le gouvernement doit annoncer ce lundi afin d’améliorer la situation des PME, devrait notamment figurer la suppression du fichage des entrepreneurs en faillite par la banque de France. Cette mesure, annoncée ce lundi matin sur RMC Info-BFM TV par Fleur Pellerin, la ministre des PME, est la reconnaissance d’un « droit à la seconde chance .

On ne peut pas dire qu'il s'agit de promesses en l'air. Enfin une certaine constance dans la politique gouvernementale : Vendredi 26 avril, les experts et chefs de file des groupes de travail de ces "Assises" avaient déjà été reçus à Matignon par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et Fleur Pellerin.

 

Maintenant vous savez pourquoi Zapatayrault et Blummollet n'ont pas le temps de s'occuper de leurs électeurs, ils ont tant à faire pour arracher ces pauvres patrons des griffes de la droite qui les utilisent pour ses visées si mesquines.

 

PS ajouté 12h00 après le dessert : Libération titre "Hollande donne du grain aux pigeons" bien vu si on se rappelle de la première offensive patronale commené avec l'assentiement des corridor e l'Elysée, sauf que finalement les pigeons, La canaille à bel et bien l'impression que c'est nous et sigulièrement ceux qui se sont fait pigeonner en faisant campagne pour Blummolet avec un changement de politique  en chassant l'ignoble d'avant.

PPS avec les limites habuituelles dans la valeur des sondages , ce qui fait monter le"f-haine", c'est la crise ou le salon de massage pour patron et caciques qu'est devenue l'Elysée.

PPPS : mentent-ils moins que Cahuzac au regard de leurs solennels Zengagement de mai 2012?

 



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article