Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Findus et coutumes, DGCCRF ou quand le boeuf à une fièvre de cheval

 

http://www.sabots-magazine.com/images/imagesindex/photochevaux.jpg

 

Nous somme devant un cas avéré de tromperie sur la marchandise à partir d'une différence de coût entre la culotte de cheval et la basse côte de Transylvanie.


Pourquoi le cheval est-il moins cher que le bœuf ?


Une tête pensante abonnée au journal de révérence a avancé une explication : ce n'est pas pour des raisons spéculatives (et pour une fois il semblerait que Bové −qui dit le contraire− ne soit pas trop à coté de ses pompes) mais, dit notre docte spécialiste, parce que le gouvernement roumain a interdit la circulation des charrettes à cheval.


Ce qui conduit déjà a une première conclusion :

 

Le jour où la Roumanie interdira les tracteurs sur les routes, qui répondra pas des lasagnes ?


Une deuxième idée émergent des débats pourquoi comment s'est-on (ou ne s'est-on pas) rendu compte plus tôt de la supercherie.


Notons qu'à ce stade et pas pour affadir le problème, il n'y a pas mise en danger de la vie d'autrui mais bien un circuit spéculatif qui ne doit pas être découvert. La congélation de ces blocs au charmant nom de "minerais" (sic) à profits permet de s'en mettre plein les poches tranquillement. Le ministre Hamon à parler de "trader sur le marché de la  viande". 


Ce qui amène à se poser la question : il y aurait donc des "Kerviel" de la bidoche? Pour qui tradent-ils ? Pour quelles "Société générale" de l'agro industrie ?   


Ils font cela à partir de leur Livret A ? Avec leur compte épargne logement ? Personne qui ne dit qui sont les commanditaires de la machinerie.


Les produits peuvent éventuellement être sain (ce qui semble être le cas) mais il y a tromperie sur la marchandise pour, au final, le consommateur mais aussi et le pauvre type qui se débarrasse à bas coût d'un canasson interdit et le revend au prix du buffalo des dolomites. Nous somme donc dans un fonctionnement banal du capital façon spéculation de la bourse de Chicago.


Question à la marge (encore que) :


Pourquoi les agents de la DGCCRF sont-ils (à entendre les déclarations officielles) pour le moins écartés du débat ? Conséquence de la RGPP et diminution des effectifs ? Demandes appuyées des fabricants négociants eux mêmes pour ne pas avoir des bâtons dans les roues ? Les deux en complémentarité ?


Reste donc la question qui rassemble tout le reste : Pourquoi d'un seul coup se rend-on compte de la supercherie ? Parce qu'on aurait retrouvé des éperons à la place des clarines au fond des marmites ou parce qu'un intermédiaire mécontent de ses retours sur silence a craché un morceau qui ne marinait pas que depuis huit jours ? 

 

http://www.letelegramme.com/images/2013/02/10/2000279_13996481-nono1002-20130210-t103a.jpg

 

 

Voici ce qu'en dit la CGT de la DGCCFR :

13-02-11--DGCCRF-Tagada.JPG

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article