Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Far ouest et ratatouille fiscale

C'est la suite de l'interpellation des bretons Ohé les démocrates de l'ouest : il y a le feu !!   

http://www.revolte-papier-timbre.com/toponymie-urbaine/images/rennes-promenade-bonnets-rouges-v2.jpg 

 

Un titre dédié au pruneaux tirés du gâteau par les conseillers régionnaux et qui servent à arroser les bretons en rafales.


"C'est pas que d'l'Elysée ni qu'du palais Bourbon

De Rennes et des deux Matignon

que nous pleuvent tous les gnons"  (sur un air de manif)

 

Le rapport du Président du Conseil régional a été approuvé par la majorité dite républicaine (PS, PC,EELV etc).

Une droite se proclamant l'être aussi qui vote contre parce que cela ne va passez vite et assez loin :

"L"audace de nos collègues alsaciens qui ont fusionné leur deux départements en une seule entité pour être plus efficace, est un exemple à suivre"

 

Quand la droite te dit "bien mais peut mieux faire", ça ne te pose pas question ? 

Mais des le 23 mars dans ouest france Massiot donne des gages :

"L'Alsace et ses deux départements estiment-ils utiles de fusionner en une seule collectivité ? Très bien ! La Bretagne, nourrie de son expérience depuis 2004, peut juger aussi pertinent d'approfondir le pacte de gouvernance inter-collectivités autorisant l'émergence des grands projets collectifs."


Des fois que nous ayons mal compris, il précise : 


Les caractéristiques de la Bretagne justifient pleinement qu'elle puisse adapter, dans le cadre de la République, les politiques publiques qui y sont conduites, mais, du fait de son histoire et de son identité, son souhait de décentralisation et de reconnaissance d'une plus grande autonomie dans l'exercice de certaines compétences est naturellement plus fort que celui qu'expriment d'autres régions.


Des contorsions pour éviter de dire franchement le fond de sa pensée.

Un point commun partagé par tous, même si le périmètre diffère à la marge : établissement d'une fiscalité régionale abondée par de nouvelles taxes ou en pompant dans les budgets des départements ou celui de l'état (il ne s'en pas frontalement aux communes, il y a des sénatoriale en 2014) .

 

L'égalité républicaine en tout point du territoire de la République ? A la poubelle. Le préambule de la constitution ? Les élus bretons s'en tamponnent comme de leur première bernicle.

Et cela sur proposition du président et appuyé par toute sa majorité.


Quand La Canaille vous disait que c'était le terroir des duchés et évêchés contre les départements et la République :

 Pour l'UDB et part des verts, "parmi les pistes qu'ouvre notre contribution pour dégager des recettes différentes, deux, l'une appliquée aux entreprises, l'autre aux ménages, reposent sur un principe simple : des assiettes généralistes, donc larges, pour pouvoir y appliquer un taux régional marginal". 

 

Lourd comme un far fabriqué dans une usine de  Beauce, ce morceau d'anthologie prononcé par le président du groupe du P"c"F (et là mesurez bien combien le terme communiste est un oxymore* au contenu du discours), un sabir imbuvable (la totalité en lien pour que vous puissiez vérifier ( lien intervention P"c"F ) avec, pour prendre comme produit plus ou moins interdit, une conclusion hallucinatoire : 


Puisque les régions sont fortement contributrices à des investissements lourds de transports, c'est particulièrement vrai dans notre péninsule à l'extrême ouest de l'Eurasie, la question d'un VT régional ne saurait être abandonné, même si des surtaxes d'aménagement répercutées sur les usagers peuvent être étudiées il s'agit bien de réinventer des équilibres contribuables -usagers"

 


Qu'est ce pour cet irresponsable du P"c"F que ce nouveau concept "d'extrême ouest de l'Eurasie" ? 


Sensibilité de La Canaille, la partie concernant les transports régionaux et là. Un florilège résumé en un point. Cette majorité adopte (contre l'avis du CESER**) le voeux d'une création d'un impôt ou une taxe à payer par les usagers sur l'usage des infrastructures,non pas de la SNCF, mais baptisée ferroviaire pour bien montrer que la région se réserve le choix de l'opérateur. 

 

Pourquoi les régions devraient-elle se substituer à l'Etat en matière d'infratstructure ?


Une taxe sur l'usage d'une instalation construite sur fonds publics, le péages pour le rail alors que le peuple ici l'interdit pour les routes. C'est une porte ouverte, béante, au financement PPP façon zapatayraultport ND des Landes, les mêmes qui vont mettre en quasi faillite la ville du Mans et le financement de son stade. C'est vous qui rembourserez.

 

Bravo les séminaristes retranchés du réel, continuez comme çà et la Bretagne qui a fermé son accès au "fn"va le voir venir poluer jusqu'aux nappes phratiques avec ces boulevards que vous lui offrez. 

 

La Canaille a pris son lexique "français breton" pour voir si on peut traduire "pavé dans la gueule" par "galet dans la tronche".

 

Ohé les démocrates breton(ne)s réveillez-vous et allons leur secouer les puces!!

 


 

* : http://farm3.static.flickr.com/2036/2468652174_1f8bab25fb.jpg

** Conseil Economique, Social et Environemental Régional

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article