Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Euro submarine ou pourquoi sont cassées les garanties sociales

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/files/2013/05/s-80.jpg 

 

 

Un papier qui aurait pu enchanter la canaille par sa forme si le fond (ce qui parlant de sous marins entraine vers des abysses de perplexité) n'était pas si contestable : on peut être journaliste et avoir le style canaillesco-lourdingue - sauf que La canaille revendique son statut d'amateur. "Les quatre sous-marins derniers cris qu'est en train de faire construire la marine espagnole". Bon, cela explique la suite le style est lourd cela fait couler les sous marins, pas besoin de ballast pour sombrer.

Mais le plus lourd n'est pas la masse des esquifs si peu navigants mais l'addition qui est pour le peuple espagnol. Il découvre que comme dans les autres pays en crise il y a au plus de limitations des dépenses sociales que volonté de compressions dès qu'il s'agit des commandes aux marchands de canons flottants volants, roulants ou…coulants. Politique qui implique suppression des budgets sociaux, expulsion des sur endettés, laminages des moyens pour l'école. Et d'un seul coup, l'Ubu en treillis n'arrive plus à se trouver de tenues de camoufflage :

"A cause d'une erreur de calcul, les quatre sous-marins derniers cris qu'est en train de faire construire la marine espagnole seront certainement trop lourds pour naviguer. Pourtant, un acompte de 530 millions d'euros a déjà été versé au constructeur, sur un contrat total de 2,2 milliards d'euros.

Ce dernier, Navantia, a avoué que les sous-marins qu'il a produits pèsent chacun 100 tonnes de trop, sur un poids total environnant les 2 000 tonnes. Largement de quoi envoyer les insubmersibles par le fond, explique le site américain Quartz.

Le ministère de la défense va donc être contraint de mettre la main au porte-monnaie pour réparer l'erreur du constructeur. Deux scénarios sont possibles : infliger une cure de minceur aux bâtiments, ou les allonger pour compenser le "gras" en trop. Selon la version espagnole du site The Local, chaque mètre supplémentaire devrait coûter 7,5 millions d'euros. Par ailleurs, déjà retardée de 2014 à 2016, la livraison des sous-marins sera encore reportée de un à deux ans à cause de ce cafouillage.


Pour se défendre, le constructeur Navantia s'est plaint de "l'ingérence de personnes non qualifiées" dans le chantier, visant directement le ministre de la défense, qui aurait régulièrement ajouté de nouveaux éléments au cahier des charges depuis 2005, comme des équipements électroniques ou des systèmes de combat, sans en mesurer les conséquences."

 

 

 

L'article du Monde ci dessus qui nous rapporte les faits, Roger dirait "c'est bêta" nous parle des problèmes infra ligne de flotaison mais pas de la partie supra. C'est le problème de ces rédaction si parcelisée de façon thématique.

En attendant, Canaille le rouge lance par dessus les pyrénnées une version 2013 d'une de ces vieilles chansons qui se chantaient dans les colonies de vacances bordées de solidarité et d'esprit républicain. Pour faire court, la déclinaison ne sera que thématique ensuite entrainez vous et fredonnez ou chantez :


 Au beau pays d'Espagne Olé

Au beau pays d'Espagne Olé

Si  franco n'est plus là

Y a un Rajoy qu'est là

Au beau pays d'Espagne Olé

Au beau pays d'Espagne Olé

Un juan Carlos pour roi

et pas d'boulot pour toi

Au beau pays d'Espagne Olé

Au beau pays d'Espagne Olé

La ceinture c'est pour toi

et  plus de d'hosto près d'toi

Au beau pays d'Espagne Olé

Au beau pays d'Espagne Olé

t'as plus de droit au toit

Les sous marin sont là

 C'est toi qui les paieras

 

Attention pas question de se moquer des espagnols, un jour nous risquons aussi de chanter

"Au pays de France..m'olé

Au pays de France..chez toi

 y a Blummollet qu'est là (bis)

Et sarko reste coit

pour laisser faire ses choix"... 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article