Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dossier L.Renault. Une affaire du Siècle ? [♫ ♫]

http://www.parisenimages.fr/Export450/23000/22826-9.jpg

Devant, un cabriolet Renault 1930, au font le siège de l'automobile club de france 

 

 

 


 La Canaille a assisté à la réunion à l'Assemblée nationale qui se fixait de faire le point sur le dossier L.Renault.


Ce qui ressort des pièces qui ont été mises à plat, c'est une véritable machination ourdie par un groupe idéologiquement militant dont l'objectif est de banaliser la collaboration voir faire condamner la résistance dénoncée comme spoliatrice pour permettre aux patrons faillis d'hier de présenter comme des victimes à faire rentrer leurs héritiers dans leurs droits en particulier de propriété et pourquoi pas, tant qu'ils y sont, à indemniser.


Des journalistes de cour, épaulés d'historien de pacotille, puisant dans les écrits d'ancien de la LVF, de la milice ou des corridors de Vichy mènent une opération négationniste. Ils participent ainsi à l'opération que Kessler, doublant Cohn Bendit sur sa droite, ex gaucho de 68 devenu tête pensante du MEDEF a fixé comme objectif : éliminer des mémoires les conditions de la mise en œuvre des conquêtes sociales de la libération adossée à la trahison de classe du patronat industriel et financier.


Le plus scandaleux c'est de voir une brochette de personnalités journalistes du service public ayant pignon sur rue, au mépris de toute considération déontologique, s'acharner à faire entrer par effraction au travers des écrans TV des mensonges accumulés qui ne résistent pas à l'examen de tout historien et de tout juriste au regard de la sommes considérables de cotes et pièces d'archives incontestables dont celles du dossier présenté aux audiences par les avocats de L Renault démontrant son zèle collaborationniste.


Quand on regarde par où passe la ligne de partage des positionnements, une chose curieuse apparait. La liste des défenseurs de L Renault se recrute parmi les soupeurs du Siècle. Vous savez, ce club très fermé des "ceusses qui comptent" dont Kessler fut l'actif président jusqu'à son remplacement par la récente "médiateuse" de la SNCF.

 

Est-ce étonnant quand on sait dans quels buts ce machin fut créé. Disons que si ce n'est pas là que leur fadaises s'écrivent c'est peut-être pour partie un des lieux de la machination.


Tous ceux qui défendent la mémoire de la Résistance et les raisons de la nationalisation de Renault ont un trait commun, aucun ne se retrouve avec leur rond de serviette là où tous les autres dinent régulièrement ensemble. On y trouve pêle-mêle capitaine d'industrie, patron de la banque, des assurances, magnats de la presse, cireurs de pompes de marchands de canons et magma des présentateurs de JT et d'autres qui, s'ils sont gênés d'être vus à leur côté n'ont qu'à pas les côtoyer.


Oui certainement que ces diners lubrifient contacts et échanges de nauséeux procédés. Ensuite la possession des outils médiatiques organise le pilonnage.

 

 http://img.over-blog.com/616x410/4/27/14/37/Actualite/siecle-copie-1.jpg

Un repas où la convivialité de l'accueil est légendaire enfin pas pour tous.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article