Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dis moi qui tu reçois et comment tu le reçois, je te dirais qui tu es.

      http://1.bp.blogspot.com/-cxzRrIwM8nw/UPQwxIRC1cI/AAAAAAAABr4/v3DrYsUgVlw/s1600/cropped-543626_.jpg

ce que porte l'hôte de Jack Lang

 

 

C'était une visite privée...où il fut reçu officiellement.

Elle fut assez tumultueuse.

Les manifestants n'étaient pas très nombreux et leur raccourcis entre Robespierre et le  sous marins des salafiste tunisien n'était pas de la plus fine analyse, c'est le moins qu'on puisse dire.

Pour autant ils ont rendu nerveux les CRS soucieux de maintenir ce rassemblement d'opposants à bonne distance de l'Institut du monde arabe (IMA) où le président tunisien, Moncef Marzouki, en visite privée à Paris, était invité, vendredi 12 avril, à discourir sur "l'avenir des révolutions arabes".

Mais ensuite, voila nous apprend "canempechepasnicolas" qui la France à plus ou moins officiellement accueilli : 

Alors qu’il est censé, par sa fonction, représenter tous les tunisiens, le président provisoire de la République Tunisienne Moncef Marzouki a déclaré à la chaîne Al-Jazeera, le 25 mars 2013 : « S’il vient à l’idée des extrémistes laïques de chercher à s’emparer du pouvoir, on dressera des potences et des guillotines et il n’y aura pas de sages, comme Moncef Marzouki, Mustapha Ben Jaafar ou Rached Ghannouchi pour prôner la modération, le dialogue ou la réconciliation nationale ».

 

Vous voila prévenus : où vous me laisser flageller, couper les mains et lapider ou je laisse monter des guillotines et des potences.

 

Le quai d'Orsay si prompt a réagir quand la Bolivie nationalise un aéroport à Caracas n'a rien trouvé officiellement à redire et le président de l'IMA qui en son temps battait la campagne pour faire libérer Walésa même quand celui-ci recevait les télés sur le port de Gdansk est resté d'une discrétion inacoutumée de sa part.

 

L'ami Jean poursuit : 

 

Le Président Marzouki, vante une prétendue « démocratie » et un " progrès social"  qui selon lui régneraient en Tunisie. VRP auto-déclaré, il vient présenter, le 12 avril 2013 à l’Institut du Monde Arabe à Paris, son ouvrage intitulé « L’invention d’une démocratie, les leçons de l’expérience tunisienne ».


Cette déclaration ignoble intervient alors que le pays connaît une crise économique et sociale sans précédent. Cette crise résulte de l’échec de la coalition au pouvoir, dirigée par le Mouvement Ennahda, et de son incapacité de résoudre les problèmes fondamentaux auxquels fait face le peuple tunisien : amplification du chômage, exacerbation de la pauvreté et de la marginalisation, cherté de la vie, aggravation de l’insécurité et multiplication des violences, des intimidations et des menaces…

 

Parallèlement, plus de deux mois après l’assassinat de notre camarade Chokri Belaïd, l’enquête piétine toujours et aucune avancée n’a été enregistrée permettant de démasquer l’identité des commanditaires et des exécutants. L’objectif étant de faire oublier purement et simplement, ce crime politique.

 

M. Marzouki porte une grande part de responsabilité dans la crise actuelle et dans la dégradation de la situation de notre pays. Ses propos promettant les potences à l’opposition, sont une véritable provocation que nous dénonçons avec la plus grande vigueur.


Nous dénonçons également sa complaisance dans la banalisation de l’insécurité et des violences commises par des ligues fascistes et criminelles qui agissent en toute impunité.

 

Voila qui le pouvoir tolère sur notre sol. Celui qui porte une responsabilité majeurs dans l'assassinat de Chokri Belaïd.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article