Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cogito ergo sum

 http://static2.dmcdn.net/static/video/758/612/7216857:jpeg_preview_large.jpg?20100724225358Ce qui brouille tout le reste 

 

 

L'interêt de Michel Peyret c'est sa conscience à labourer propre pour qu'à partir d'un terrain bien net il n'y ait pas d'équivoque dans le propos.

On partage ou pas la totalité, on peut débattre sur un point mais ce sera toujours à partir d'un énoncé clair de la question pour que la réponse le soit tout autant.

Ensuite chacun peut ou pas le suivre, pour ma part, c'est souvent assez jubilatoire tant la volonté de ne pas se laisser enfermer dans un dogme ou se refugier dans un contre dogme en fuyant le premier fait circuler de l'air et ventile la pensée marxiste.

Ce petit texte qui suit fait partie de ces échanges.

Qu'il l'ait mis en ligne le jour où l'état major de la direction du PCF fait croire que la ligne Maginot de son conseil national évitera le contournement par la déferlente maastrichienne est de ces clins d'yeux qui ne peuvent que faire sourire La canaille qui a dit par ailleurs ce qu'il en pense.

Mais revenir sur le respect de l'incontournable souveraineté populaire ne peut avoir ici qu'un soutien le plus militant.

 

Michel Peyret

5 juin 2011

POURQUOI NIER LA VICTOIRE DE 2005 DU PEUPLE FRANCAIS ?

 

Je réponds à l'un de mes correspondants :

Je ne comprends pas bien pour quelles raisons tu souhaites me faire changer d'opinion à propos de l'euro et de la construction européenne.

Certes, d'une façon générale je suis pour le débat le plus large, et le demeure.

Mais là le peuple français a tranché la question par référendum en 2005 et, à ma connaissance, il n'est jamais revenu sur sa décision!

Par contre, tous ceux qui ne se battent pas pour faire respecter cette décision, cautionnent, d'une façon ou d'une autre, le coup d'Etat qu'a constitué l'adoption du traité de Lisbonne.

La constitutionnaliste Anne-Marie Le Pourhiet, et d'autres, dont des toujours gaullistes bien connaisseurs de cette constitution, considèrent que, de ce fait, le Pt de la République est passible de la Haute Cour de Justice.

Je partage cette opinion, et me bats, avec d'autres, pour faire respecter la décision du peuple français de 2005, laquelle implique que tous les traités constitutifs de la dite "Union européenne", dont celui de Maastricht bien sûr, sont caducs.

En 2005, le peuple français a décidé, en tant que peuple souverain, que cette "Union européenne" n'existait plus légalement.

C'est donc cette décision qu'il s'agit de faire respecter!

C'est donc cette victoire du peuple français qu'il s'agit de faire respecter!

Je ne comprends en aucune façon que l'on veuille tenir aucun compte de cette décision, et qu'ainsi l'on puisse cautionner le coup d'Etat!

D'autant que les dernières élections européennes ont été boycottées massivement par les peuples européens, boycott manifestant un fort rejet des institutions européennes, et donc de son existence!

Le peuple français a, lui, boycotté massivement, 60% des inscrits, et donc sans tenir compte des blancs et nuls, et des non inscriptions, pour différentes raisons, sur les listes électorales.

Certes, tous les députés qui sont allés à Versailles, ont cautionné la démarche présidentielle, d'une façon ou d'une autre.

Mais je m'interroge: quelles sont les raisons qui auraient pu amener, et/ou amènent toujours, d'autres à ne pas dénoncer le coup d'Etat?

(On peut facilement retrouver les textes de Anne-Marie Le Pourhiet sur internet: il suffit de mettre son nom dans le moteur de recherche. A ma connaissance personne n'a nié la véracité de ses propos)

 

Et là, bien sur se pose la question de la participation aux instances de l'UE, de l'acceptation de ses subsides (GUE) et de l'engagement via les modalités de l'élection présidentielle à cautionner par son vote une complicité de forfaiture en soutenant au second tour au nom du combat contre la droite et (ou) son extrème des forces politiques qui se retrouvent toutes dans un projet qui oscille entre un néolibéralisme dur et un ultra libéralisme qui ne l'est pas moins.  

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article