Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Budapest 2012 prenons date pour la Canaille c'est fait [♫ ♫]

Ce 1er février à Budapest 

http://www.trigranit.hu/media/proj_galeria/nagy/1181808259_national_theatre_budapest.jpg

Imaginez un Le Pen père ou fille codirigeant le théâtre du Rond-Point avec un artiste genre Dieudonné... C'est ce qui vient d'arriver à Budapest. Le parti au pouvoir poursuit son taraudage en nommant à la tête d'un théâtre de Budapest György Dörner, artiste aux sympathies notoires avec le parti d'extrême droite MIEP, qui ne cache pas ses opinions xénophobes et antisémites.

Voici l'appel lancé de Vienne par l'auteur comédien et clown Markus Kupferblum, directeur de la compagnie Totales Theater, et de nombreux autres metteurs en scène et acteurs en Europe :

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, cher public, voici un memorandum qui sera lu aujourd'hui dans la plupart des théâtres européens, dans la langue du pays, avant chaque spectacle.
Nous sommes aujourd'hui le 1er février 2012. Aujourd'hui-même, à Budapest, un des plus importants théâtres de la ville passe sous la direction de deux personnes qui ont depuis plusieurs années publiquement fait leurs des vues d'extrême-droite. Ils ont personnellement publié des pamphlets anti-sémites, anti-tziganes, des écrits racistes. A partir d'aujourd'hui, ils seront directeurs d'un théâtre subventionné par les fonds publics dans une capitale européenne. Ceci brise un tabou. Mais plutôt que d'utiliser cette rupture comme une nouvelle occasion de condamner Budapest, pourquoi ne pas nous engager, dans nos pays respectifs, dans nos vies, pour la tolérance, pour la diversité et pour la solidarité avec les membres les plus faibles de notre société ? Nous sommes atterrés par le fait que des forces politiques, dans beaucoup de pays européens, promeuvent la haine, le mépris et la jalousie entre les peuples. Notre intention, dans notre travail théâtral, est de dépasser les facteurs de division dans nos sociétés, pour éveiller la curiosité et aiguiser les sens du public vers les évidences sociétales – au nom du bien commun de toutes les personnes, au nom de la paix et de la liberté en Europe. Après tout, nous autres humains sommes tous libres et égaux en dignité et en droits, nous sommes tous citoyens d'un seul et même monde. Nous sommes aujourd'hui le 1er février 2012. Rassemblons-nous pour célébrer aujourd'hui la première journée du Théâtre Européen pour la Tolérance.

Markus Kupferblum »

 

Ce texte est lu dans les théâtres  libres d'Europe pour protester devant la mise sous contrôle par des racistes; antisémites et ennemis de la démocratie du théâtre de Budapest.

Vous trouvez cette atteinte à la liberté de culture intolérable. Vous avez raison. Mais que dire de ceux qui se taisent et tournent la tête devant ceux qui siègent dans le même groupe parlementaire au parlement de Strasbourg, ce PPE qui en France sont l'UMP et le nouveau centre ? Comment se fait-il qu'ils puissent samedi etdimanche se promener sur les marchés sans avoir à rendre des comptes? 

Pourquoi  si peu de réaction au propos de Cohn bendit qui accuse le dirigeant de la Hongrie de rejoindre Castro et Chavez ? Comment trouvez la comparaison admissible.

Si les peuples laissent s'instaurer en profondeur ces pratiques, si elle ne sont pas balayées tant qu'elle ne sont encore qu'en surface, quand il faudra face à leur méthode réagir avec plus d'énergie pour assainir la vie politique face à cette purulence qui osera crier à l'atteinte à la démocratie ?  

Déjà, faisons circuler cet appel, veillons à ce que tant que la culture ne sera pas libérée du carcan brun qu'on lui impose à Budapest, il rebondisse comme accrobate, clown ou écuyère de cirque itinérant pour le sourire des gosses... et la conscience des plus grands.

Ecoutez ce que dit Maxime Leforestier :

 

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article