Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le mépris

Deux informations qui se télescopent en quelques jours.

La première assez médiatisée fait état des propos de l'insondable imbécile Frédéric Lefebvre, porte parole de l'UMP qui injurie les guadeloupéens en les traitant de macoutes. 
Les tontons macoutes, milice sanguinaire des  dictateurs Duvalier père et fils (fils qui sera accueilli à bras ouvert en France par les fondateurs de l'UMP, protégé par l'extrême droite), sont l'image de la répression sanglante, aveugle, anti populaire, antidémocratique, antisyndicale, anti communiste dans les caraïbes. C'est comme traiter un habitant du Vercors de milicien, du même niveau que Françoise Laborde traitant les cheminots de collabos  
 

Donc, le sinistre porte parole des affidés de Fa#, avec une connotation raciste appuyée injurie le LKP, ses organisation et ses militants pour venir une fois de plus au secours des planteurs et autres gros négociants dédomagés en espèces sonnantes et trébuchantes par le pouvoir de l'époque de la perte financière que représente l'abolition de l'esclavage. Imaginez ! c'est comme si aujourd'hui l'argent publique servait à financer les pertes capitalistiques et organiser l'aterrisage en douceur des patrons qui se sépareraient de leur main d'oeuvre en gardant leur usine et bureaux.Comme dirait fa#, où est la morale ?

 

Seconde info, Hervé Novelli, ministre de sa majesté pris d'une soudaine coquetterie, attaque FR3 en diffamation et par pression, intimidation qui cadrent bien avec ses choix de jeunesse, éxige et fait retirer de l'affichage sur le net le reportage qui lui est consacré parce que cela pourrait nuire à la possible tête de liste des élections régionales.
Ce reportage rappelle qu'outre ses liens avec l'UIMM et les interrogations sur son rôle dans le financement occulte par le patronat de tout ce qui gravite autour de l'anticommunisme durant les années Giscard et après, le sieur Novelli, dès ses quinze ou seize ans, sans jamais le regretter, s'est engagé dans les officines d'extrême droite, a travaillé avec d'ancien collabos et a milité dans des groupes fascistes et néo nazi comme occident et ordre nouveau qui a pris sa suite.
 

Une troisième info éclaire les deux premières : La cour d'appel d'Angers a confirmé la décision du Tribunal correctionnel de laval du 6 novembre 2008, lequel avait condamné un citoyen à 30 € d'amende avec sursis, pour délit d'offense au Président de la République pour avoir utilisé les même mots que celui qui est de plus en plus qu'un chef de l'état, mots utilisés en direction de la majesté élyséenne.
 

Droit du prince et crime de lèse majesté. Censure et négation des faits liés à l'histoire peu ragoutante de l'extrême droite et du capital industriel et financier dans notre pays par un ministre qui veut cacher son passé. Provocation raciste et obscène d'un bouffon abrité derrière les grilles du pouvoir.
Le tout dans un pays où à l'ombre des batteurs d'estrade l'argent public sert ouvertement à payer les parachutes dorés et les stock-options.

Voila comment et pourquoi la France est gouvernée.

Face à ce putsch rampant, les valeurs républicaines mériteraient un souci plus marqué et plus militant de tous les progressistes, cela devient urgentissime.  
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article