Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faire capoter l'offensive obscurantiste

Pas de jeu de mot tendancieux sur Benito et Benoit. Pas la peine, les faits suffisent.

Je vais même pousser jusqu'à vous épargner le coup de la loi de 1905 (juste pour économiser votre temps). Les réactions aux sorties du locataire du Vatican normalement ne devrait pas avoir beaucoup d'importance et pourtant elles font débat. Et là, le séisme est sérieux.

Pour au moins trois raisons.

Première raison. Ces anathèmes sont aussi intolérable ici que les "fatwas" d'ailleurs pour reprendre un terme qui stigmatise dans d'autre religion ceux qui transgresseraient le dogme. S'appliquant à l'IVG en particulier thérapeutique  ou au préservatif soit ils incitent au crime soit ils vont rendre des situations inhumaines. Suivre le dogme va  avoir des conséquences irréversibles qui intègrent ses inspirateurs au concept de crime contre l'humanité en droit international. Pour celles des personnes les plus vulnérables à leurs pressions idéologiques, autant de moment ou l'intime est plus que jamais soumis aux pressions en particulier pour les jeunes. Alors qu'ils ont le droit à leur plein épanouissement sans encourir des procès torquemadesque, le prétendu accompagnement à la construction morale se dévoile pour ce qu'elle est : un carcan pire un pilori. Et cela indépendamment du fait que l'église dénie aux femmes le droit à la maitrise pleine et entière de leur corps. Notons que nos gardiens de la doctrine n'ont pas la même rigueur pour les ecclésiastiques violeurs pédophiles et autres délicatesses qui ne les conduiront pas à l'excommunication, au mieux à une mutation dans un discret couvent.   

 

La deuxième raison. Concernant le SIDA, ces bénédictines élucubrations heurtent de plein fouet les conceptions pragmatiques voire rationalistes de nombre de croyants qui mesurent les dégâts de la maladie et qui ont la connaissance scientifique des moyens à mettre en œuvre pour la contenir si ce n'est la supprimer. Le Vatican cherche à les paralyser. Nous sommes devant des prises de position aussi criminelle que le refus de transfusion sanguine prônés par des églises qui ont moins bien réussi et sont pour cela considéré comme sectes mais calées sur le même Livre. Or les médecins et personnels soignant, dont ceux, croyants avec l'assentiment de leur prêtre, ont forcé à juste titre les résistances aux transfusions pour sauver des vies humaines dont de nombreux enfants. Concernant le VIH, l'appareil religieux les rendrait complice de crime contre l'humanité s'ils suivaient le dogme et changeaient leurs pratiques. Ils ne le supportent pas.
 

C'est là que la troisième raison intervient. Dans une France considérée comme un pays toujours majoritairement catholique, la raison conduit la majorité de ces croyants à rejeter ce qui est un des dogmes fondateurs du catholicisme : l'infaillibilité papale. Elle est au cœur de la pensée réactionnaire et de droite française depuis des siècles.

Il s'agit d'une véritable révolution copernicienne qui montre un bousculement des valeurs où l'aide au prochain passe par la rupture d'avec ceux qui la refuse. Faut-il que l'agression soit si forte qu'elle conduise au rejet de ce qui est le fond de choix de vie et de pensée ancrée dans le terreau social, intellectuel et historique. Si besoin était nécessaire de démontrer la nature politique de cette spectaculaire évolution philosophique, la rapidité des réactions des milieux d'extrême droite qui cherchent par des chahuts voir par l'agression physique  (en bandes organisées !! Fa#. En bandes organisées !!) par tous les moyens y compris cette violence à s'y opposer et en profiter pour faire diversion sur le retour au bercail de leur néonazi de Williamson.
 

Le parrain de la camorra vaticane n'est pas qu'un simple trafiquant d'opium pour peuple, c'est un dealer d'un crack  assassin. Il ventile ses produits mortifères là où ils font le plus de morts et pour cela il doit être fermement combattu.
 

Avez-vous remarqué combien  'le chanoine de Latran" est bien discret.

Pourtant devant ces agressions potentiellement homicides et troublant l'ordre publique, appelant à s'affranchir des règles de la République, il devrait proposer une loi d'urgence pour traquer avec la plus grande fermeté la délinquance en chasuble, avec des peines plancher, des centres fermés de rééducation, Fontevraux et Clairvaux pourrait les accueillir. Pour leurs sans papiers, pourquoi pas des charters pour le Vatican ? Dati, Besson au travail.
 

Ben...ce ne sera pas pour ce coup ci.

Etonnant non ?




Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article