Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyage ministériel

Quand ses mots traduisent sa pensée

Voyage ministériel

Le confirmé ministre de la répression promu nouveau ministre de l'empire colonial annonce son agenda.

C'est que l'échaudée des ballotines d'Arras, il est là pour  servir la finance. Le choix de sa première excursion est symbolique. Pas aux antilles où les macroncomppatibles se sont rammassés une veste et où Elie Domota en Guadeloupe vient d'être lavé de toutes les accusations provocatrices fomentées par la békéconnexion. Pas en Guyanne qui lui a administré la même paire de baffes électorales et ou le pillage frauduleux des ressources minières se fait quasiment au grand jour.

Pas en polynésie ou les parlementaires élus pour cela s'affichent indépendandistes et siègent au sein du groupe GRD.

Pas besoin de décodeurs pour compprendre la philosophie du chargée de mission du Capital. Annonçant une excursion fin de mois en Nouvelle Calédonie, il déclare  :

«Je veux entendre les questions qu'ils se posent, celles des loyalistes, ceux qui veulent rester français, mais aussi celles des Kanaks»,

Il y a ceux qui sont loyaux et ceux qui ne le seraient pas. Vouloir ne pas rester Français serait être déloyal ? Quand deux siècle de colonialisme de l'Empire montre que massacre de conquête répréssions et pillages ne font pas du colonisateur un exemple de loyauté.

Mais alors loyauté envers quoi ? 

La loyauté, pour le freluquet négociant en faveur, étant liée à la pérénisation des liens coloniaux alors que les autchtones rassemblés sous l'intitulés générique d'opposition Kanak, est-ce du à leur attachement à la terre dont ils ont été spoliés  ? C'est bien connu, ces gens si peu blancs ne sont pas ne peuvent être loyaux. Sous Colbert les juges et directeur de conscience doctement écrivaient "les nègres ont-ils une âme ?". La loyauté comme l'archipel du même nom sis 100km à l'Est étant propriété foncière et idéologique des coloniaux, durant des décennies hommes femmes et enfants autochtones compris.

Enfonçons le clou. Déloyauté à l'égard des ex-esclavagistes planteurs et riches pieds nickelés pilleurs de ressources minières ? Ici le concept s'affiche alors comme compliment tout comme il l'était alors pour les patriotes algériens il y a 60 ans. 

Pour preuve, en Kanaky, ils ont gardé une estime profonde pour cette pétroleuse de Louise Michel qui osera dire que l'erreur majeur de la Commune aura été de ne pas planter un pieux dans le coeur de la finance au printemps 1871. 

Preuve que les Kanaks ont une autre conception bien plus honorable de la loyauté.

 

Connaissez vous l'origine de la Kanckie ? Laissez vous bercer par sa création légendaire :

Contes et légendes Kanaks-les trois filles du pacifique

PS : le 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article