Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La démocratie vue du château

Quand le connétable du MEDEF,

"chef souverain des armées de France"

(lire  "chef souverain des armées du capital")

Annonce se moquer

de la démocratie parlementaire 

et de la démocratie tout court.

La démocratie vue du château

Instructif le sermon de ce 22 juin. 

Le connétable, car il n'est ni roi, ni dieu, et a des maitres qu'il adodre nommés  coupons et  dividendes, le roi qui l'adoube trône à la bourse. Le connétable donc, depuis son château, nous a dit: "j'ai bien entendu le message, vous en avez assez de ma politique vous voulez que ça chage, donc en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par mes maîtres, je m'en tamponne comme de mon premier érythème et continurai comme avant avec qui veut bien me suivre en permanence ou pour éventuellement faire un brin de promenade ensemble".

Une seule condition, se retrouver avec lui pour protéger le veau d'or et assurer à tout prix la protection des marchands du temple.

Pour ceux qui doutaient encore de la nature de classe de l'Etat et des outils qui permettent de le diriger, voila qui est dit.

Cela ramène à de plus juste proportion les moulinets médiatiques de celui qui appelait au soutien pour devenir grand chambellan du connétable. Exiger d'être valet du hobereau sacralise le hobereau.

Situation inédite dans cette Ve république en naufrage la configuration parlementaire offre une opportunité majeure pour que les salariés reprennent la main et face monter leurs exigence et exige bon pas des négociations mais satisfaction à leur revendication. Elles étaient au coeur d'un débat politique que les tenants du connétable ont tout fait pour le taire : Salaires, services publics, protection social, santé école...

Maintenant c'est à nous de jouer. Ne pas attendre qu'ils s'organisent et tentent une nouvelle martingale à la table où ils auraient le croupier dans la poche. 

La question est clairement sur la table : comment, quand et pour mettre quoi à la place remplacer la féodalité du capital et ses  Lansquenets, Mousquetaire et Dragons ? Manifestement les solutions répondant aux attentes sociale et le neveau de la réponse n'étaient pas au rendez-vous dans l'espace institutionnel et politique. CV'est de la responsabilité de ceux qui y campent. 

Reste à ce que ceux qui se disent sur le terrain social les architectes constructeurs de la force de ce rassemblement à s'y mettre, c'est ce que dans la culture syndicale ont appelle la confédéralisation des luttes. Luttes et confédérations, opportinité pour le monde du travail, pas besoin de décodeur pour dire à qui proioritairement cela s'adresse. Mieux vaut tenir un congrès à partir de luttes que d'attendre le congrès pour voir s'il est possible de confédéraliser les luttes.

La situation issue des urnes et l'urgence d'isoler la partie fasciste de l'électorat exige de ne pas perdre de temps.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article