Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y a-t-il quelqu'un ou quelqu'une pour raffraichir les mémoires ?

Financement de la dépendance,

une nouveauté ou un serpent de mer ?

Y a-t-il quelqu'un ou quelqu'une pour raffraichir les mémoires ?

N'est-ce pas après la crise sanitaire (une autre, plus de 15 000 morts en moins de deux mois dûs à par la canicule) qui en 2003 avec conduit le gouvernement  (Raffarin 1er ministre, Fillon affaire sociale, Mattei santé) par philanthropie déléguée à organiser la riposte ... depuis les bords de leur piscine: Un plan ambitieux annoncé par le matignonesque garagiste de Loudun comme Castex nous parle aujourd'hui le COVID dans le texte.

: – un plan canicule réactualisé chaque année;

– une communication et une sensibilisation au grand public ;

– le développement de la climatisation dans les institutions ;

– le plan Vieillissement et Solidarités de 2003, et en particulier la journée solidarité travaillée mais non payée calée sur le lundi de pentecôte.

Cette journée travaillée non payé voyait la part revenant au salarié orientée vers la dépendance et les ...EHPAD.

Donc en travaillant le Lundi de pentecôte, les salariés qui via le budget de l'état et la mise à contribution des familles suventionnaient déjà les profits juteux défiscalisés des saigneurs de l'or gris se sont vu contraint sous peine de stigmatisation publique, comme à l'époque des corvées de l'ancien régime, de pourvoir au dividende de ce qui deviendra l'Orpea connexion.

Comme quoi les lois de la physique s'applique là aussi : les actions sont le carburant de la réaction, le recyclage des gaz d'échappement sous forme de dividendes étant la version financière de cette dynamique des fluides.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article