Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ORPEA (en attendant les autres), le bal des vampires

Dans ces Olympiades du pillage, la devise 

"Citius, Altius, Fortius ",

mais très peu

" "Communiter" (traduire ensemble).

C'est plutôt "TPMG"

 

 

ORPEA (en attendant les autres), le bal des vampires

A l'annonce de la sortie de l'enquête et n'ayant pas pu acheter son auteur (honneur à lui),  cela a été la curée dans le microcosme de ce milieu (au sens mafieu du terme) bien informé.

Comme le premier Balladur venu qui met les voiles avec les biftons des opérations spéciales, le cercle s'est servi avant de riper les galoches (rappelons-le, en pleine pandémie larguant les personnes vulnérables qui avec impôts et contributions les gavent).

A propos donc de ce cercle restreint des informés, ces vampires de la dépandance, l'enquête parviendra-t-elle à démontrer un délit d'initié ou « délit d'utilisation illicite d'une information privilégiée », une infraction spécifique quant au fonctionnement des marchés financiers (droit pénal boursier).

ORPEA (en attendant les autres), le bal des vampires

Faut-il en rire ou prendre une froide et violente colère ? Le palmipède de ce mercredi, parmi un florilège d'information sur le sujet nous apprend qu'en 2019 la direction d'Orpéa à reçu le "trophée d'excellence  du master "droit et ethique des affaires" décerné par l'université de Cergy Pontoise.

Le comportement des patrons d'ORPEA devant la Commission des affaires sociales de l'Assemblée à été d'un tel mépris que même les représentants des groupes qui leur ont fourni la monture, mis le pied à l'étrier et fourni la niche fiscale pour stocker l'or du pillage se sont mis (ou ont fait semblant de se mettre) en colère.

Il va falloir peser fort pour que les vampires qui se gavent sur la fin de vie de personne à santé déficiante se retrouve derrière les barreaux en Etablissement à Hospitalité prolongée pour Affairistes Délinquants. Un tel EHPAD à la Santé pour que leur avenir soit assuré.

Comme ça en passant Il est pour le moins croquignolet de remarquer que c'est Anne Meaux -  ancienne d'Occident et Ordre nouveau, qui deviendra présidente du groupuscule d'extrême droite le sinistre GUD (Groupe union défense-Assas) puis  intègrera en 1974 le comité central du Parti des forces nouvelles, participera alors comme membre du comité de campagne de Giscard, ex conseillère "com" de Sarkozy à l'Elysée - qui gère la communication d'Orpéa  

Maintenant, du point de vue du droit et pour rappel ou information : 

L’élément légal est l'article L. 465-1 du Code monétaire et financier : l'infraction vise l'utilisation illicite d’informations privilégiées par des personnes en ayant connaissance à titre professionnel.

Les personnes dites « initiées » sont celles susceptibles de détenir des informations confidentielles à titre professionnel. Il s'agit de personnes physiques (dirigeants de société), mais aussi de personnes morales.

Les personnes visées par cet article sont :

  • le dirigeant d'une société ou toute personne dans l'exercice de ses fonctions qui utilise ou communique à un tiers sans l'utiliser, une information privilégiée ;

  • toute personne/tiers qui l'utilise et la communique, autre que les précédentes.

Les sanctions diffèrent selon la qualité des personnes ayant réalisé l'infraction :

  • pour les personnes physiques : infraction passible de 2 ans d'emprisonnement et d'une amende allant jusqu'à 1 500 000 € ;

  • pour les personnes morales : amende du quintuple des personnes physiques et placement sous surveillance judiciaire avec interdiction d'exercer l'activité qui a permis la commission de l'infraction et la dissolution.

  • toute personne/tiers qui l'utilise et la communique, autre que les précédentes.

Comment nos sociétés  se doivent -elle de traiter le parcours des hommes et des femmes qui la compose de la naissance à la mort en dehors des critères de profit ajustés par le niveau de rentabilité ? En voila une question qui en posant la mise en place d'un pilier du financement de la protection sociale à la source, à partir des richesses créees, avant dividendes, ferait un remarquable sujet de table ronde  si l'élection qui est au bout avait du sens.

Mais là...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article