Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lutte de classes et grève contre un virus !

Sous réserve

de bien identifier le virus, 

une hypothèse à explorer

Lutte de classes et grève contre un virus !

♫ si l'école est par terre,

c'est la faute à Blanquer 

les lycées sont sans l'rond

politique de Macron ♫

Le variant version MBCV (Macron-Blanquer-Castex-Veran) fait des ravages dans un espace scolaire et universitaire déjà bien affaibli par les saignées et traitements administrés par leurs prédécesseurs et aggravés par les Diafoirus en place.

La multiplication des ordonnances qui servent à conduire le pays vers sa ruine n'apportent que des régimes et diètes qui anémient le secteur public et le rend toujours plus vulnérable aux dégâts causés par la pandémie.

Tant que c'est public, comme tout services publics, l'éducation comme la culture la santé sont des coûts qui ne retrouvent vertus aux yeux de MBCV que dès lors qu'on peut en faire un produit à lancer sur le marché.

Le régime imposé, jumelé à l'inconséquence des coups de barre dans tous les sens, est en train de faire chavirer ce qui malgré ses limites et défauts que ses personnels s'acharnaient à compenser fut un des orgueils de notre pays : son système éducatif.

Au moment ou nous préparons à célébrer en 2023 le 80e anniversaire du CNR, il serait bon de ressortir le plan Langevin Wallon servira de pas de tir à la fusée de l'université et l'école républicaine dans unez France à reconstruire.

Aujourd'hui, les néolibéraux aux manettes n'ont qu'un credo : Gérer les établissements comme des entreprises, rogner les budgets et moyens humain et chouchouter une élite au chaud dans l'enseignement privé le plus souvent confessionnel pour sélectionner les élites dont ils ont besoin pour pérenniser le système.

C'est ce variant du virus néo libéral qui déferle dans les écoles collèges lycées et universités. Il a tant sapé l'édifice que la moindre attaque virale-médicale là- conduit à la paralysie et à une casse humaine dont on ne sait comment le pays en sortira.

La réaction massive dans toute la communauté scolaire et éducative  face à l'agression du variant MBCV est salutaire.

Maintenant reste l'enjeu de fond d'une convalescence guérison qui passe par des mesures immédiates  de prophylaxie nommées embauches, formations, rémunération motivante et investissements, où le vaccin exclusif est de sortir l'éducation nationale des adorateurs du marché. L'école n'est pas un temple, n'a pas de lien à avoir avec lui et ses marchands n'y sont pas les bienvenus.

Mais là il faut s'en prendre frontalement aux tables de la loi du capital, abattre le veau d'or et donc une rupture profonde avec tous les critères qui président à notre organisation économique et sociale, construire une démocratie antinomique au mode de fonctionnement de cette monarchie qui se parre de République pour masquer la montée en puissance des autocrates en place ou embusqués.

Ce n'est pas une campagne électorale contrainte dans un cadre fait pour entretenir le système que nous y parviendrons. La réforme "E Faure de 1969" , n'est pas sortie des urnes mais d'un rapport de force établi par les luttes 

Post scriptum : la presse nous apprend ce soir que Verant serait positif. mais qu'au virus. Pour le reste, de ce qu'en dit le personnel hospitalier, il reste négatif ; sur toute la ligne.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article