Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après la promulgation de la loi Pass Sanitaire

Les peurs

et la haine de classe

des droites

Après la promulgation de la loi Pass Sanitaire

Contraint de reculer sur les licenciements (juridiquement et constitutionnellement intenable) les majorités des deux assemblées affichant un choeur unanime de leur hymne à la haine de classe maintiennent les mises à pieds durables sans salaires pour les non vaccinés.

Depuis son manoir breton de bord de mer le patron du MEDF ou les non vaccinés de ses alter égo , les rentiers et spéculateurs ne créveront pas de faim et de plus disposent de douillettes trésories pour se munir de test, bas de laine construits sur la sueur de ceux qu'ils veulent socialement écraser.

Mais ceux qui ont maintenu le pays à flot durant toutes les vagues successives de covid, celles et ceux à qui les patrons ont pu voler les congés tout en escroquant l'UNEDIC, celles et ceux que Buzyn et Veran ont habillés de sac-poubelles et ont durant des semaines été écartés du droit au vaccin, ceux qui assument les services vitaux du pays (santé, école, transports, communication, hygiène, voirie, approvisionnement, distribution,  s'ils ne font pas ce que le pouvoir veut leur imposer, eux et eux seuls, auront le droit de crever de faim, d'être expulsés après coupure de lélectricité.  

La droite unie affiche à la fois sa peur et la haine de ses choix de classe. 

Qu'en pensent ceux qui ont accepté de défiler derrière cette brochette et ses relais qui viennent de les condamner à la mort sociale lors de ce conclave des pensées réactionnaires ?

Qu'en disent ceux qui ont stigmatisé, souvent injurié, traité de complice des fascistes  celles et ceux qui refusaient de choisir entre la peste Le Pen et le Choléra Macron, et qui maintenant n'ont d'yeux que pour l'horizon 2022 alors que cet à l'été 2021 que les droites menacent des milliers de citoyens de mort sociale voir au bout de mort tout court ? 

Ceux qui imaginent que les jetés dans la misère à l'automne 2021 vont devenir leurs agents électoraux en 2022 vont vivre de cruels désappointements. Et là depuis leur horizon indépassable des isoloirs, ils participent à la montée en pourcentage et -risque, en voix - de l'extrême droite.

le 26/07/2021 à 9h00

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article