Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sous peine de réveil douloureux, à ne pas perdre de vue

 

La question des retraites le rappelle,

la droite a gagné les élections

 

Alerte au feu , ils y reviennent

Alerte au feu , ils y reviennent

Dès le choc encaissé, moins de 12h00 plus tard, la camarilla du pillage social repart à l'offensive. C'est le très patronal médéfien journal "les Echos" qui bat le rappel :

"Instaurer la retraite à 64 ans dès le mois d’octobre pour une mise en application après l’élection présidentielle, telle semble être la volonté de plusieurs personnes dans l’entourage d’Emmanuel Macron, annoncent Les Échos, ce lundi : « Selon des sources concordantes, les pro-réformes poussent à frapper un grand coup en repoussant l’âge de la retraite à 64 ans dans un délai très bref, même si la mesure n’entrerait en vigueur qu’après la présidentielle. Alexis Kohler, Bruno Le Maire et Sébastien Lecornu sont parmi eux, tandis que Jean Castex est plus prudent, et a fortiori Richard Ferrand "

Ce ne sera pas dans les sièges de conseils régionnaux occupés à privatiser les services publics et à s'en justifier au nom du moindre coût ou dans les conseils départementaux qui dans leur plus grand nombre cherchent à faire de même que se trouve le verrou pour bloquer la macronie et le patronat.

Ce n'est pas du côté des alliances avec ceux qui ont organisé depuis Jospin en passant par la bande à Hollande qu'on trouvera des points d'appuis pour empêcher la casse des retraites mais bien dans les luttes fortes et rassembleuses où la seule union qui compte sera celle autour du contenu efficace pour mobiliser et combattre.

Pendant qu'ils passeront l'été entre vacances et alliances exotiques pour former des exécutifs sans volonté de faire face au patronat et au pouvoir, au nom de la fatalité  des choses, au plus vite informer dans les boites ceux qui ne partront pas pas manque de moyens ou continuité de fonctionnement de la pompe à profits et faire sonner les trompes du rassemblement.

Ils sont d'autant plus vindicatifs et préssés qu'ils sont en difficulté, raison de plus pour cogner vite et fort et les mettre KO sur ce projet là . 

Maintenant c'est dans les syndicats qu'il faut en débattre pour construire le rapport des forces, la chacun compte pour un et nous renforce tous.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article