Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Féminisme et Panthéon

 

Et si au lieu de se diviser

les énergies étaient additionnées ?

 

 

Féminisme et Panthéon

Ce n’est pas parce que le sujet n’est pas la préoccupation première de l’auteur de ces lignes qu’il ne doit pas être abordé dès lors qu’il devient un sujet politique invitant l'histoire, qu'il offre un levier diviseur au timonier en chef des forces de la réaction.

Nous sommes devant une de ces ​m​​​​anœuvres habiles dont Macron est expert à propos des débats autour de qui pourrait entrer au Panthéon.

Depuis plusieurs années, de forts courants d’opinions se développent pour faire que Martha Desrumeau ou (et) Marie Claude Vaillant Couturier soit admis dans ce temple républicain au point de voir parfois s’installer une curieuse compétition. Toutes deux de par leur parcours ont toute légitimité pour y faire leur entrée. Mais toutes deux, historiques dirigeantes communistes, voient pour cela la droite opposer une opposition farouche, ici par inertie délibérée, là par un génétique militantisme anticommuniste. 

Une autre proposition apparaît : que Gisèle Halimi soit elle aussi installée dans ce même temple. Ses engagements, ses combats ménés  et animés dans le champ anticolonialiste, antiraciste, liant le droit et le militantisme pour les droits des femmes légitiment la proposition. Devant les lobbies d’extrême droite, dont les remugles de l’OAS et le clergé intégriste, Macron louvoie.

Dernière en date, arrive une autre proposition concernant Joséphine Baker. L’artiste qui a fait entrer le combat antiraciste sur les scènes parisiennes puis mondiales, l’antifasciste active officière de renseignement des FFL puis présente dans l'armée partcipant à défaire l'Allemagne hitlérienne, la Franco-Américaine combattante des droits civiques au coté de Martin Luther-King a aussi sa légitimité.

Et si au lieu de se diviser les énergies était additionnées ?

En 2015, deux femmes et deux hommes faisaient leur entrée au Panthéon.

En 2021, pourquoi ne pas reprendre l'idée de " Quatre femmes d'origines diverses dont les engagements portent ensemble les valeurs progressistes du monde, donnant au combat féministe sa dimension dans ce début de 3e millménaire " :

 

  • Martha Desrumeau l'ouvrière syndicaliste, Résistante, déportée constitutionnaliste  ,
  • Marie-Claude Vaillant Couturier la Journaliste, Résistante, déportée, Témoin à Nuremberg, parlementaire,
  • Josephine Baker l'artiste engagée Résistante militante antiraciste ,
  • Gisèle Halimi l'avocate engagée militante anticolonialiste antiraciste et féministes"


Toutes quatre porteuses d'un féminisme actif ayant inscrit le combat des femmes pour leurs droits antifascistes, anticolonialistes, antiracistes, militantes de la paix ;

pourquoi pas une campagne ancrée sur leur biographie - communauté de luttes, singulatité d'engagements, pour éclairer les débats justifiant une démarche ainsi rassemblée ? 

Quatre femmes dans le contexte politico-social actuel, les débats sociétaux majeurs de la période, cela aurait plus que de la gueule.

Un rapprochement voir action commune des commités défendant leur panthéonisation prendrait à revers les divisions et opérations politicardes qu'elles sous-tendent ou permettent.

Qui pour en prendre l'initiative ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article