Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1er mai , suite (et certainement pas fin)

Parce que la bête immonde

pour commettre ses forfaits

sait se présenter en victime.

1er mai , suite (et certainement pas fin)

En guise de préambule, pas inutile de rappeler quelques faits et principes : 

De même qui si quelqu’un vient stationner devant votre sortie d’immeuble et vous empêche de passer il y a obstruction, quiconque empêche de le passage d’une manif ou pire tente de la forcer ou scinder le cortège en pénétrant sur son emprise est de tout temps la cause de tous les incidents. c’est aussi simple que cela.

Ce premier mai, le service d’ordre  de la CGT n’a JAMAIS quitté les emprises du cortège dont il a la charge….et donc la responsabilité des p’tits fachos de service n’est même pas à discuter.

Toutes les vidéo, je dis bien toutes, prises par eux, présentées par les auteurs des violences et se voulant être à charge contre les militants de la CGT, TOUTES sans aucune exeption montrent que le S.O. de la CGT ne quitte jamais le cortège et que toutes les échauffourrées, je dis bien TOUTES, sont dues à des agressions et tentatives de s’infiltrer DANS le cortège ou de le scinder.

Sauf à vouloir clairement casser du syndicaliste ? dès lors pourquoi s’en prennent-ils systématiquement qu’à la CGT ?

S’ils se présentent « antifa » pourquoi agresser la CGT et non pas les fascistes qui perroraient le matin avec la Führerin de la Haine ? Parce que leurs commandiataires étaient à ses côtés ou parce qu’ils étaient dans le cortège? 

Pourquoi les forces de l’ordre présentes non seulement ont laissé faire mais ont fermé les issues (déposées avec le parcours de la manif) pour bloquer les camionettes et ainsi permettre l’agression?

Pour justifier leur forfaits, ceux qui dénigrent les « Zappareils » attendent, embusqués, que ceux ci prennent des initiatives pour venir y jouer les coucous, certains s’y comporter en hyènes mais jamais ne prennent initiatives propres pour voir combien ils pourraient rassembler.

En biologie ou botanique on appelle cela du parasitisme un peu comme le lierre sur le troncs des arbres sains ou comme des tiques porteurs de la maladie de Lyme.

On peut parler ici de parasistisme social.

Tout cela démontre bien que ces parasites sociaux sont les supplétifs du patronat et du pouvoir.

CQFD 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article