Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partie de bonneteau sur la Canebière

 

La mairie à Marseille,

c'est comme les anneaux 

du vieux port

c'est Payan.

Partie de bonneteau sur la Canebière

Après avoir promis la lune, le printemps en décembre, la pagnolade continue.

L'ambiance était déjà assez croquignolesque : alors que la municipalité in extrémis retire de l'ordre du jour de son prochain conseil une restriction du droit constitutionel de grève  "La mairie de Marseille ne présentera finalement pas au conseil municipal de lundi la délibération devant entériner l’encadrement du droit de grève des agents."

Une municipalité et donc toutes ses composantes qui signe un un accord "avec une majorité de syndicats, à l’exception de la CGT et la FSU", ayant pour effet de limiter le droit de grève dans les écoles et les crèches. Donc,  CGC, UNSA, FO, CFDT dont nombre se sont douillettement réchauffer autour du poele Gaudin.

Sur le plan social Marseille qu pensait se déferre de Gaudin n'arrive pas à se défaire de Deferre.

La différence c'est qu'à l'époque de Gaudin ou de deferre il n'y avait pas d'ajoint communiste à la mairie, cela aidait à y voir clair dans un paysage qui ne relevait pas de la galéjade. 

Donc, pour se défaire de Gaudin, une sorte d'attelage mi troïka rose verte rougeatre  mi malle poste pour embarquer les voix avait annoncé faire diligence pour rénover les moeurs politique.

La troïka semble devoir se transmuter en fourgon ou en patache voire en char à bancs.

Mais, comme dans bien d'autres villes si l'accès est gratuit pour venir soutenir, à la sortie avec ici une forme originale du péage urbain, à Marseille, le bureau du maire, c'est Payan.

Du nom du pinky submarine du PS qui par un jeu de bonneteau dont les camelots de la politique ont le secret profitant d'une lézarde médicale dans la figure de proue élu au printemps, vient l'hiver arrivant  d'escalader la dunette et s'emparer de la barre du vaisseau amiral de la région PACA.

Nous allons très rapidement savoir de quelle nature sont les complicités qui ont permis l'opération. Déjà les silence sont évocateurs.

D'aucun évoque le théorème des radis : rouges, roses ou violets, voir verts, derrière les couleurs, ils sont tous blancs à l'intérieur, souvent creux et toujours près de l'assiette au beure. 

 

En attendant il est évident que cela va à coup sûr être un élément décisif pour convaincre l'ensemble du corps électoral marseillais des vertus du suffrage universel pour combattre les arrangements et combines qui bien évidemment sont des moeurs datant d'un temps que les moins d'un an ne peuvent pas connaitre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article