Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand le rétroviseur éclaire le présent des luttes

L'histoire c'est utile.

Elle sert aussi

à éclairer l'actualité. 

ne pas en rester seulement à cette partie bien réelle, mais voir ce qu'elle cache derrière

ne pas en rester seulement à cette partie bien réelle, mais voir ce qu'elle cache derrière

 

En fouillant dans les archives ou en ouvrant les livres, on trouve cela : 

Article retrouvé dans "B. Frachon, au rythme des jours -, Tome 2- page 55 

Quand le rétroviseur éclaire le présent des luttes

D'un clic gauche sur votre rongeur de bureau, vous obtiendrez une version lisible et copiable du texte.

Cet article de Benoît Frachon a été publié dans l'Humanité du 22 aout 1955.

C'est dans le moment l'histoire d'une grande manifestation (plus de 30 000) des métallos et des gars du bâtiment de Nantes quand le pouvoir de l'époque et son ministre de l’intérieur faisaient charger et tirer ses CRS.

De nombreux blessés. Un un jeune ouvrier du bâtiment, Jean Rigollet est abattu par les CRS.

Outre la dénonciation de la violence policière, il y a -regardez le clin d'oeil à l'histoire- comment le MEDEF de l'époque où le De Bezieux se nomme Villiers, cherche à passer des accords avec les OS complaisantes du moment, FO et la CFTC, CGC, à ce moment seules en lice.

Le cadre posé par B Frachon reste-t-il ou non pertinent en 2020 ? La référence et pratiques au programme que la CGT validé par ses congrès, à la relecture, reste totalement pertinent devant Edouard Philippe comme il le fut devant Edgard Faure à l'époque. 

75 ans plus tard, les chiens ne font pas des chats, si certaines tentent par moment à s'adapter et entendre exigences et colères, certaines on le voit maintenant,  ont su s'imprégner du pli.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article