Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La théorie du kleenex humain à profit, 

 

Ou BlackRock

expliqué

à mes petits enfants.



Résumons-nous. 
 

  • Retraite à points ; tu cotises au plus fort pour avoir des points qui te paieront au prix le plus bas tes moyens d’une éventuelle subsistance après , dit le MEDEF, 67 voire 69 ans (RdB-MEDEF -13janvier 2020) ,
  • Avec la suppression de la pénibilité et des CHSCT les pathologies invalidantes voire mortifères repartent à la hausse (sources INED, INSEE et bilans sociaux des entreprises là où existe encore des CE relookés Macron-El Khomri-Danonette)
  • Depuis deux ans l’espérance de vie régresse (source INED)


Donc le croisement de toutes ces courbes et données produit pour le capital et ses fonds de pension un lieu théorique idéal que la troupe du petit Marquis du Touquet Paris Plage s'efforce de leur viabiliser.

Un lieu de rencontre où quand le-la salarié,e,s mourra à 68 ans ± 1ans, qu'elle-il aura durant toute sa vie abondé les coffres des fonds de pensions, ces derniers n’auront rien à verser. Bingo pour la rente, merci pour tout aux disparus., 

La capitalisation ayant permis au capital de redistribuer d’énormes profits et de se servir de ces fonds garantis par ponctions obligatoires par la loi capitaliste pour jongler avec ses spéculations dans ses bulles financières (voir le fond « baby-boom » de Jospin crée en 2001 lessivé par la crise des "subprimes" et autre en 2008),

Au final, l’argent public aura donné la formation initiale, le patronat l’ajustant pour les besoins de l’organisation de la production qui seule créée des richesses, qu’il capte et confisque à son profit exclusif. 
L’entretient de cette force de travail sera financé par les exploités eux même et réalisé par la médecine privatisée y compris les hôpitaux dont les patrons au passage prélèveront leur dîmes et chercheront contre leur personnel à assurer la présélection pour planifier la transition des 67-69 ans. 

Globalement, cette part productive arrivera au plus vite dans les cimetières ou crématoriums (payants) pour libérer l’espace d’un monde serein pour cette part minoritaire et privilégiée de l’humanité, réservée à ceux qui n'auront fait comme "travail social et économique "qu’organiser ce pillage de masse génocidaire de la richesse humaine.

Voilà en quoi le capital est beau, voilà ce que servent en conscience ceux qui lui servent d’éclaireurs, rabatteurs et mercenaires et sergents-recruteurs.

Cela s’appelle la guerre de classe. Certes, ils nous portent des coups, mais nous réapprenons à leur les rendre, l'actualité le confirme ; et ils ne pourront pas la gagner.

Voilà en quoi le mot d’ordre "l’humain d’abord" est un leurre quand ce sont des humains qui organisent l’immense asservissement et « l’obsolescence programmée de l’humanité", cette force de travail dont ils se gavent avec leur criminelle inhumanité.

Le vrai mot d’ordre, c’est : "Les richesses à ceux et leur famille qui les produisent ", c’est le principe fondateur du communisme, de la lutte pour l’émancipation. La période en démontre la lucide et implacable pertinence.

Que les autres se débrouillent. Dit autrement, "qu’ils crèvent ou découvrent ce que s’est que d’avoir des ampoules aux mains".

L'internationale à 6 couplet tous magnifique.

Canaille le Rouge vous met ici les 4 derniers qui portent toute notre actualité :

L'État comprime et la Loi triche,
L'impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s'impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux
C'est assez languir en tutelle,
L'Égalité veut d'autres lois ;
"Pas de droits sans devoirs, dit-elle
Égaux pas de devoirs sans droits."

Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail ?
Dans les coffres-forts de la banque
Ce qu'il a crée s'est fondu,
En décrétant qu'on le lui rende,
Le peuple ne veut que son dû.

Les rois nous saoulaient de fumée,
Paix entre nous, guerre aux Tyrans
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l'air et rompons les rangs !
S'ils s'obstinent ces cannibales
A faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.

Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs,
La terre n'appartient qu'aux hommes,
L'oisif ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent !
Mais si les corbeaux, les vautours,
Un de ces matins disparaissent,
Le soleil brillera toujours.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article