Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les barricades n'ont que deux côtés. Paris, la grève. Un choix piteux plus que révélateur :

 

Cela s'appelle faire des choix

Les barricades n'ont que deux côtés. Paris, la grève. Un choix piteux plus que révélateur :

La Presse de ce 20 décembre nous apprend : 

Pas un sou de l'argent public pour soutenir les luttes, 2.5 millions pour ceux qui les stigmatisent en tendant la sébile.

Cela s'appelle des choix de classe.

Les grévistes apprécieront.

"Grève à Paris : La mairie annonce une aide de 2,5 millions d’euros pour les commerçants

SOCIETE La mairie de Paris a décidé de débloquer une aide de 2,5 millions d’euros pour aider les commerçants et artisans parisiens impactés par les grèves"

 La ville a en effet décidé de débloquer une aide de 2,5 millions d’euros pour aider les commerçants et artisans parisiens impactés par les manifestations de cette fin d’année. Ils seront exonérés pour un mois des droits de terrasses et d’étalage.

Il fut un temps où être "de gauche" c'était accorder la cantines gratuites pour les enfants de grévistes et d'instaurer un moratoire pour l'encaissement des loyers avec des conditions sociales d’apurement et des aides .

Celles et ceux qui sont en luttes pour pouvoir vivre dont une très grande part de ceux qui portent à bout de bras les services publics de la capitale apprécieront .

Pas un sou de l'argent public pour soutenir les luttes, 2.5 millions pour ceux qui les stigmatisent en tendant la sébile.

Canaille le Rouge est curieux de voir qui votera contre cette délibération. 

Qu'en dit Didier Le Reste conseiller de Paris et ancien SG de la Fédé CGT des cheminots ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article