Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Arrivée au ministère du bourreau de Béthune

 

Un spécialiste

en

humanisme social

 

Arrivée au ministère du bourreau de Béthune

Lorsqu'il était à la direction des ressources humaines du groupe Auchan, le nouveau "monsieur retraites" du gouvernement a appelé la police et fait placer en garde à vue l'une de ses caissières

En 2002, alors qu'il est responsable des ressources humaines dans le magasin Auchan de Béthune, dans le Pas-de-Calais. Une caissière, qui est par ailleurs à l'époque déléguée syndicale CFDT, offre à une cliente un pain au chocolat qui était trop cuit.

Immédiatement mise à pied, la direction appelle la police, la caissière est placée en garde à vue pour vol. 

Laurent Pietraszewski, vous savez ainsi à qui vous avez à faire, assume sans honte : 

"Mon rôle a été d'examiner des éléments objectifs. Après avoir sollicité l'inspection du travail, j'ai pris cette décision. La collaboratrice ne l'a pas contesté aux prud'hommes", (sic)

Il était nommé alors "M. 20 licenciement par semaine".

A mettre en perspective avec les 72 000 € pour deux mois dont on ne sait quel boulot d’août à septembre 2019, cela fait combien de pains au chocolat ?

Mais aussi, combien de pain sans farine ni chocolat qui à Béthune alors ne lui ont pas été alors distribué ?

Au fait la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) cherche désespérément quels étaient les revenus et occupations du bourreau de Béthune dans les années précédents son élection à l'AN. Vous pouvez éventuellement user de l'article 40 du code de procédure pénale, ce n'est pas de la délation au vu de ce qui précède. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article