Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reprise nécessaire d'une p@age du 13 novembre 2019 : OPEX, pour qui sonner le glas ?

Au risque de choquer

Un texte en quatre mots :  » Ai caduti sul lavoro « , à ceux qui sont  morts au travail*,

Un texte en quatre mots : » Ai caduti sul lavoro « , à ceux qui sont morts au travail*,

L'actualité conduit parfois à ressortir un article dont on souhaitait qu'il ne soit que de passage. La façon dont le pouvoir use des média et de la sensiblerie à propos du crash d'hélicoptère en Afrique oblige à y revenir.

Canaille le Rouge à la relecture de ce qu'il mettait en ligne le 13 novembre ne voit pas pourquoi en changer une virgule.

13 novembre 2019 :

Un monument vient d'être inauguré à la mémoire des soldats morts durant les "OPEX".

OPEX, veut dire opérations extérieures.

C'est à dire ces opérations militaires où le gouvernement engage des forces militaires, sans en demander l'autorisation au parlement, pour défendre ce que le gouvernement en place apprécie comme étant l’intérêt supérieur du Pays.

Il apparaît que depuis l'existence du concept, les intérêts supérieurs ont le plus souvent été ceux des intérêts des multinationales à base française qui, pour assurer leurs intérêts par la présences et actions de militaires français, ont pourchassé les démocrates puis ont fait le lit des terrorismes en poussant les peuples à bout dans les bras de tous les intégrismes et fanatismes, certains nous disant qu'au départ, c'est de la faute de ces peuples et de ces ignobles rouges qui avec leurs idées de libertés les y ont poussés.

Durant ces OPEX , il y a des morts. Ceux fait par les forces spéciales et parfois parmi celle-ci.

Rappelons que tous ceux qui sont tués sous uniforme français sont des engagés volontaires qui ont fait le choix en conscience d'y participer. La moyenne d'age des morts et blessés montre que ce ne sont pas des jeunes sortant de l'enfance mais bien des adultes qui savent pourquoi ils y vont.

Au risque de choquer, autant il est naturellement inadmissible de voir des policiers tués ou blessés sur le territoire national dans l’exercice de la mission publique qui leur est attribuée, cela posé comme principe de fond bien indépendamment du débat en cours sur la politique répressive mené par le pouvoir et son ministre de l’intérieur, autant les morts et blessés des OPEX relèvent stricto sensu du concept de dramatiques accidents de travail.

Dans notre Pays, OPEX cela pourrait aussi vouloir dire "Ouvrier.e.s et Producteur.trice.s Exploité.e.s" autre forme qui produit bien plus de morts et blessés que ceux sous uniformes, sans monuments et cérémonies dans la cours des Invalides .

Ces "OPEX" masquées, hors accidents de trajet et maladie professionnelles, produisent plus de 500 morts par ans, 2 par jour ouvrés, parmi des gens qui n'ont jamais signé de contrat de travail stipulant qu'ils peuvent y laisser leur vie.

Selon la CPAM,  l'immense majorité de ces morts aurait pu être évités. Leur nombre qui diminuaient repart à la hausse à mesure de l'adaptation des lois et règlements aux exigences patronales.

Vous comprendrez dès lors que même si c'est dramatique pour leur proche, il est difficile de plaindre ceux qui, volontaires pour des missions de guerre, y trouvent la mort alors que sont totalement ignorés ces centaines de tués du quotidien au service d'un patronat toujours plus demandeurs de liberté au nom des économies sur les coûts, ce patronat véritable terroriste social au nom de l’intégrisme du profit est non seulement ménagé mais servi à la table de ceux qui leur font les lois et au besoin organisent leurs OPEX pour leur assurer de poursuivre le pillage des matières premières à l'extérieur.

 

*  Au sud de Venise.  à Abano , Hommage à ceux qui ont perdu la vie dans un accident du travail ou alors qui ont péri à force de travailler dans des conditions difficiles. Un monument, un socle  cubique et une grosse boule en fonte qui a dû écraser  un bras dont on voit la main. En France Il faut un fusil pour accompagner la mort des humains ; cela évite de parler des tueurs du patronat.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article