Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 milliards de dollars au soleil  ou « Citius, Altius, Fortius », Glorieuse incertitude du sport

 

Avé Qatar ,

ceux qui veulent te servir 

te saluent 

 

2 milliards de dollars au soleil  ou « Citius, Altius, Fortius », Glorieuse incertitude du sport

Etat de crise à Satory et ses arrières cours.

Quand l’Émir du Qatar s'enrhume, c'est l'Elysée qui éternue.

Le protégé de l’Émir, par ailleurs "propriétaire du PSG" est en délicatesse avec la justice.

Il a été mis en examen pour corruption active (c'est le corrupteur) pour avoir fait avec la Fédé internationale d'’Athlétisme ce qui se passe avec la FIFA ou d'autres, sauf que là il s'est fait prendre par la justice. 

Et là, le pouvoir n'est pas content. Qu'est-ce que ce juge vient nous bassiner avec ses 3.5 Millions dollars quand il va "nous"* en faire perdre 2 milliards ? 

* notons qu'en l’occurrence, "nous", ce n'est pas nous mais "eux".

 

C'est révélé par un article publié par "Capital" le 28/11/2019 à 14h20 : ça (titre du journal et celui de l'article) ne s'invente pas : 

"C’est un dossier très sensible pour la France et potentiellement explosif. L’émir du Qatar menace de renoncer à un méga-contrat d’armement avec l’Hexagone en raison de la mise en examen de Nasser Al-Khelaïfi, explique La Tribune. Le président du PSG est poursuivi par le juge français Renaud Van Ruymbeke pour corruption active. Le magistrat du pôle financier du tribunal de Paris le soupçonne d'avoir approuvé un versement d'un montant de 3,5 millions de dollars destiné à l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme.

Cette mise en examen passe très mal auprès du Cheikh Tamim Ben Hamad al Thani, proche de l’homme d’affaires. L’émir du Qatar menace ainsi la France d’annuler le contrat passé avec le français Nexter pour la construction de 490 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI). Un contrat d’armement évalué à deux milliards de dollars et signé en 2017 en présence d’Emmanuel Macron. Tamim Ben Hamad al Thani a ainsi demandé au ministre de la Défense de lancer une nouvelle procédure pour une autre plateforme que celle de Nexter.

Pour les marchands de canons, il faut que ça ruisselle dru mais à flux dirigés...vers leurs coffres.

Vite on envoie en catastrophe la VRP, ondine de la tourelle et de la chenille, pour actionner les vannes.

C'est que ça urge, il y a du monde qui frappe à la porte, 2 milliard de dollards cela aiguise les appétits.

Et Capital de poursuivre : 

Trois candidats seraient déjà sur les rangs pour prendre la place du Français Nexter : le Finlandais Patria, l’Italien Oto Melara ou encore l’Américain General Dynamics. Si l’une de ces entreprises était sélectionnée, cela représenterait un véritable coup dur pour cette société (Nexter -note de C le R) qui appartient à l’État.

La situation est suffisamment grave pour que la ministre de la Défense, Florence Parly, se déplace au Qatar, pour tenter une opération de la dernière chance et rattraper ce méga-contrat. Elle doit rencontrer l’émir du Qatar, le vice-Premier ministre et le ministre d’État aux Affaires de la Défense.

Rien ne dit que dans les loges VIP du Parc des Princes, à la mi-temps on continue de s'taper son  p'tit canon sauf si dame Florence arrive à redresser les flux..

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article