Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Circulez ! y a rien à voir"

Nous sommes à Nantes,

pas à Rio,

mais côté police,

un jumelage se précise

"Circulez !  y a rien à voir"

Si nous n'en sommes pas encore aux escadrons de la mort, l'équation démontre qu'on y dérive de façon accélérée, la fonction "E-M-B" (Elysée-Matignon-Beauvau)- incrémenté Castaner se précise.

♫Sur le port de Nantes une fête y est donnée (bis)

sieur Castaner lance ses sbires la cogner (bis)

Steve et ses potes vont se faire matraquer (bis)

tombe dans la Loire et ne sait pas nager (bis)

par la milice, Steve il sera noyé (bis)

Et Castaner va ses chefs décorer (bis)

Mais la colère devra bien les chasser (bis)

Un jour à Nantes on pourra re-danser (bis)

de cette engeance on s'ra débarrassé (bis)♫

Le Rapport de l'IGPN blanchissant la police , c'est un peu comme une banque Suisse qui sous serment garantie l'honnêteté des fraudeurs fiscaux.

Cela démontre à ceux qui persistent à vouloir rester candides que la question de l'Etat et de ses outils de répression est un des enjeux premier du débat politique pour s'extraire de ce système capitaliste.

Croire à la neutralité de l'Etat et de ses structures laisse les forces répressives mobilisées au services de ceux qui possèdent l'état complètement libre de leur violence.

La question de "l'Etat de droit" revendiqué comme arbitre aide à maintenir les œillères. 

Ne pas en faire une des questions clé de l'émancipation condamne à rester sous la menace permanente des outils de répression du capital   

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article