Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Privatisations, la résistible ascension d'Emmanuel Touthenmacronaparte

 

Avec un bon rapport de force

l'utopie reste à portée de la Main

En ordonnant l'annulation de la vente, la cour administrative d'appel oblige à revenir à la situation d'avant la privatisation.

En ordonnant l'annulation de la vente, la cour administrative d'appel oblige à revenir à la situation d'avant la privatisation.

Il chevauchait invincible porté par l'onde du libéralisme à outrance.

Et là ....badaboum ; le coup fut si bien ajusté que le destrier trébuchât.

La cour d'appel administrative de Paris a décidé mardi 16 avril 2019 d'annuler la privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac,

En ordonnant l'annulation de la vente, la cour administrative d'appel oblige à revenir à la situation d'avant la privatisation. Le repreneur chinois Casil, qui détient 49,9 % des parts, se trouve dans l'obligation de recéder sa participation à l’État. Ce dernier doit lui rembourser les 300 millions d'euros qu'il a touchés au moment de la vente. Toutes les décisions du conseil d'administration de l'aéroport de Toulouse-Blagnac sont annulées, notamment celles qui ont conduit le groupe chinois à s'accorder de très substantiels dividendes en puisant dans les réserves de l'aéroport. Le groupe Casil devra rembourser l'argent perçu. Il ne peut naturellement pas céder ses parts, comme il en a le projet.

Entre le rapport sur les armes françaises massacrant les populations civiles au Yémen malgré les dénégations de la Macronsphère, cette dépêche là, on comprend mieux l'empressement de Touthenmacronaparte à partir au plus vite des ors de la pyramide du Louvre vers les scories fumantes de l’île de la Cité.

Ne rien lâcher ni sur la forme ni sur le fond. Une construction alternatives à ces choix économiques peut se bâtir avec ou sans ceux qui privilégie le paraître électoral, l'être combatif et l'avoir du courage de frontalement l'affronter.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article