Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les hontes du moment

 

l'Elysée héberge un enfant de Pétain

Statut des juifs annoté de la main par Pétain

Statut des juifs annoté de la main par Pétain

Le dire ainsi peut faire provo ou récup de l'actu. Pour autant, c'est la réalité.

Le lapin de corridor du Medef, logé avec nos sous 55-57 rue du faubourg St Honoré, vient de faire un pas de plus dans le déshonneur. La phraséologie de sa campagne, ses mots d'ordre de 2017, le nom de son mouvement ne laissaient guère de doute.

Le fusilleur pour l'exemple des mutineries de 17, celui qui après avoir été ambassadeur auprès de Franco s'illustrera avec le statut des Juifs et les listes de rouges à fusiller va être honorer par son fils spirituel. Manu El Monarc chef de l'état français de 2018 s'en va pèleriner en célébrant Pétain.

Au lendemain d'un acte abject contre la mémoire des internés  juifs du camp de Rivesaltes, l'adjudant de quinquennat du capital,  pour assurer son déroulement de carrière politique et pousser les projets de ses commanditaires, a décidé de s'avilir et avec lui de vouloir avilir la République.

Canaille le Rouge attend avec impatience les réactions de ceux qui se disant gaullistes l'ont rejoint, ceux qui le ménagent.

Avec la même impatience La Canaille attend la réaction du CRIF qui jusqu'à présent a eu les yeux de Chimène pour celui qui de fait devient le réhabilitateur de Bousquet et Darquier de Pellepoix.

Il attend avec la même impatience les déclarations de ceux qui "sans réserves ni état d'âme" à l'autre bout de l'arc politique ont appelé à voter pour le groupie du fusilleurs de 17-18 et de 41-44.

Pour les deux catégories, tant le cadre était visible et vu par nombre de ceux qui portent la mémoire de la répression, celle des combats de classe, celle des victimes des sabreurs du capital, ceux qui d'un bout à l'autre de cet arc politique gardent l'esprit républicain chevillé au corps, il est évident que les "on s'est trompé" ne fera pas ma maille. Comme l'a dit Robert Badinter dans d'autres circonstances à deux pas du Vel d'Hiv  "vous m'avez fait honte ! […] Taisez-vous !".

Canaille le rouge ne cesse de dire que certains pour éviter la peste brune ont voté et fait voter choléra bleu. Aujourd'hui le choléra invite la peste au bal des damnés. 

Que ceux qui ont assuré la claque du Choléra se taisent.

Que celles et ceux dont les parents, les grands- parents, eux mêmes peut-être, ont eu la vie brisée par cette pestilentielle pétainerie fasciste pensent à leurs enfants et petits enfants.

Vont-il rester sans rien dire, rien faire, laisser tordre l'histoire pour réhabiliter assassins, tortionnaires, génocidaires ? 

Avec la décision du pétainiste révélé, c'est de cela qu'il est question.

Et là dessus, pour tous ceux qui précèdent, et en mémoire de tous les siens assassinés, Canaille le Rouge sera intraitable pour les mettre devant leur responsabilité.   

L'heure est la riposte de tous les antifascistes.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article