Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la série "il a osé dire"

Il va être plus que difficile 

de le déloger de la première place

pour le palmares 2018

Dans la série "il a osé dire"

♫Benalla est là , Benalla est là

Des gars comme lui , y en a pas deux.

Il est le plus gonflé des boeufs♫

Il aurait déclaré parlant des membres de la commission :

" Il y a des gens qui se sentent au-dessus des lois" 

Pas à dire, atteindre ce niveau là, c'est du grand art

 

  Filmé en train de violenter un manifestant en marge des défilés du 1er-Mai, Alexandre Benalla a été mis en examen le 22 juillet notamment pour notamment, « violences en réunion », « immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique » et « port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique ».

Avec un quart du palmarès, le premier pékin venu restant silencieux sera mis à l'ombre pour 2 ou 3 lustre, lui pas.

Sur d'un habeas corpus qui lui semble taillé sur mesure, il retourne au plat :

« Je déplore qu’on m’impose ainsi de comparaître devant une commission qui n’a aucune légitimité à poursuivre ses travaux, au mépris des principes fondamentaux de notre Constitution », a-t-il écrit dans son communiqué à l’AFP. Auprès de France Inter, il y est même allé plus fort dans la soirée, estimant que la commission « bafoue notre démocratie », selon les propos rapportés par la radio.

Il a ensuite déclaré :

"Je vais venir m'expliquer devant la commission d'enquête, en tout cas la mission d'information qui s'est vue attribuer les prérogatives d'une mission d'enquête, mais qui n'en a aucun droit, et qui bafoue notre démocratie. Qui la foule de son pied.

Fermez le ban.

Ce type va un jour demander à Manu El Macron d'aller lui chercher son journal le matin avant de venir pointer au château.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article