Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand le brûlot de Hulot est plus que falot

"Décision courageuse" dit la presse.

Plutôt l'expression caricaturale 

de comportement

et trajectoire intéressés

Quand le brûlot de Hulot est plus que falot

« Je souhaite que personne, personne ne fustige le gouvernement ». Déclaration de Nicolas Hulot, au moment même où il quitte le gouvernement. Ce qui s'appelle donner des gages pour se préserver l'avenir.

Manu El Monarc arme les chasseurs, et Hulot "l'anti-chasse" tire ...sa révérence, mais garde sa déférence.

Notons que dans les raisons analysées de son départ pas un mot sur les conséquences du tout à la route par la casse du trafic marchandise de la SNCF, pas un mot sur le basculement des TER sur la Route, sur la chute drastique des moyens d'entretient des réseaux ferrés, canaux et voies navigables, routiers qui imposent limitations de vitesse ou abandons de dessertes et itinéraires. Silence sur le désengagement de l'état dans la recherche et mise en route de la filière hydrolienne.

Donc pour lui, non seulement il assume mais comme pour les perturbateurs endocriniens, le CETA ou le Glyphosate, "il ne faut pas fustiger le gouvernement". Il affiche ainsi complicité et les limites politicardes de sa prise de tangente.

Disons que par peur du combat et des coups qui peuvent venir, il déserte le champ de bataille après avoir aidé aux conditions des conflits et se réfugie sur les coffres forts de sa fondation portée par des lobbyistes mondialisés.

Vous appelez cela du courage ? 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article